Imprimer la pageEnvoyer à un ami
25/11/2022

Son Altesse la Princesse Lalla Zineb, Présidente de la Ligue Marocaine pour la Protection de l'Enfance (LMPE), a présidé jeudi au Centre Lalla Meryem des enfants privés de famille à Rabat, la cérémonie de signature d'une convention de partenariat avec le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Professeur Khalid Ait Taleb.

Cette convention, qui intervient suite aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, que dieu l'Assiste ; visant le renforcement des actions de la prise en charge médicale et de la protection sociale des enfants, et en particulier ceux en situation de précarité ; a pour objectif ultime de contribuer au soutien financier de fonctionnement des structures d'accueil de cette catégorie d'enfants, en vue d'améliorer la qualité de leur prise en charge médicale et de renforcer les services de soins, de réhabilitation et de suivi psychologique des cas pathologiques, en application du Plan National de la Santé des Enfants et des Jeunes 2022-2030".

En vertu de ce partenariat, les pensionnaires des structures d'accueil de la Ligue bénéficieront de l'Assurance Maladie Obligatoire (AMO), notamment en ce qui concerne les soins hospitaliers, les examens médicaux, les soins d'urgence et le renforcement des structures de prise en charge médicale des personnes en situation de handicap, dans le cadre du Chantier Royal visant la généralisation de la couverture sociale.

À cette occasion, SA la Princesse Lalla Zineb a salué la précieuse collaboration avec le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et les résultats probants réalisés par les différents services de santé, en faveur des enfants en situation de vulnérabilité, tout en exprimant son souhait de voir se renforcer cette collaboration et s'élargir à tous les Centres de la LMPE, implantés dans les différentes régions du Royaume, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI.

Pour sa part, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale a affirmé sa détermination à œuvrer davantage pour renforcer la coopération entre son département et la Ligue Marocaine pour la Protection de l'Enfance, en vue d'assurer des prestations médicales de qualité au profit des différents pensionnaires, aussi bien sur le plan préventif que curatif, dans le droit fil des orientations Royales visant la promotion des droits de l'enfant en particulier le droit à la santé.


21/11/2022

Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale lance, en partenariat avec le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l'Innovation, et avec l'appui technique et financier de l'Organisation Mondiale de la Santé et du Fonds des Nations Unies pour la Population, la Deuxième Semaine Nationale de la Santé Universitaire, du 21 au 26 novembre 2022, sous le slogan « Chaque Moment d'Addiction Vous éloigne de la Vie, Dites Non aux Addictions, Oui à la Vie ».

Il est à rappeler que la célébration de la Semaine Nationale de la Santé Universitaire s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des directives du Programme National de Santé Scolaire et Universitaire et s'aligne parfaitement avec les engagements des deux Ministères et de leurs partenaires en faveur de la santé des étudiants. Cette action a pour objectif de répondre aux différentes questions de santé et de faire face aux différents risques sanitaires susceptibles d'influencer la santé physique et mentale des étudiants, et de favoriser ainsi leur évolution socio-éducative. Il s'agit notamment de prendre en compte, dans ce cadre, la problématique des addictions, sous toutes leurs formes, qui constitue l'un des plus grands défis de santé publique à l'échelle mondiale au sein de la population des adolescents et des jeunes.

Cette action vise donc à prévenir les différents types de conduites addictives chez les étudiants universitaires à travers la réalisation des objectifs spécifiques suivants :

  • Susciter la prise de conscience des étudiants sur les risques des différents types d'addictions ;
  • Informer et sensibiliser les étudiants au sujet des conduites addictives et sur les moyens de prévention ; 
  • Soutenir un environnement d'étude propice à la santé et à la lutte contre les addictions ;
  • Mobiliser et sensibiliser les différentes parties prenantes autour des interventions destinées aux étudiants dans le cadre de ce Programme National de la Santé Scolaire et Universitaire ;
  • Renforcer les compétences des professionnels de santé en matière d'addictologie.

Cette opération nationale, qui fait l'objet d'une mobilisation remarquable de toutes les structures universitaires et des différents établissements de santé régionaux et provinciaux du Royaume, sera de ce fait l'occasion d'organiser des séances d'information et de sensibilisation au profit des étudiants sur les différentes formes d'addictions et les moyens de lutte contre ce fléau. Elle prévoit également la mise en place d'un webinaire au profit des professionnels de santé et des chargés de la santé scolaire et universitaire pour les sensibiliser à la prise en charge des addictions en milieu estudiantin. Enfin, un sondage en ligne sera mis en place pour évaluer l'ampleur de la consommation du tabac et des substances psychoactives au sein de la population estudiantine et une campagne digitale sera parallèlement lancée sur les réseaux sociaux et sur les portails du Ministère et de ses partenaires.

En marge des actions précitées, cette Semaine Nationale de la Santé Universitaire prévoit la signature du « Plan d'Action Conjoint 2022-2026 » autour de la santé universitaire, préparé conjointement entre les parties initiatrices de cette action, le lancement du Projet « Etablissements de l'Enseignement Supérieur Sans Tabac (PEEST) » et la mise en place du « Cadre Normatif des Centres Médico-Universitaires ».

Il est à noter que l'ensemble des parties prenantes expriment leur détermination à relever conjointement les défis et à contribuer activement à la réduction de la propagation des conduites addictives chez les étudiants afin de leur permettre de bénéficier d'un état de santé et de bien-être optimaux, à même de promouvoir leur réussite et de favoriser leur intégration au sein de la société.



17/11/2022

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L'assiste, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale organise en partenariat avec l'Association Marocaine de Médecine addictive et Pathologies Associées (MAPA) la première conférence africaine sur la réduction des risques sanitaires du 16 au 18 Novembre 2022 à Marrakech. 

L'organisation de cette conférence s'inscrit dans le cadre de la dynamique du système de santé mondiale et du besoin croissant de procéder à une réforme de ce dernier, suite à l'impact de la pandémie COVID-19, dans une optique d'anticipation des crises et de gestion des risques. Le Maroc a entamé l'adoption des stratégies et des projets concernant la refonte du système de santé national afin d'assurer une mise en place efficace du chantier Royal portant sur généralisation de la protection sociale. 

Cet événement d'envergure internationale vise à créer une plateforme africaine d'échange enrichissant dans le domaine de la santé publique et de la prévention des risques en se basant sur l'expérience des différents pays et les points de vue des experts nationaux et internationaux, afin de partager l'expérience et les compétences marocaines, permettant ainsi de déterminer les meilleures pratiques au niveau de la gouvernance et de faire face aux défis budgétaires et de durabilité financière dans le secteur de la santé.

Les participants de cette manifestation souhaitent tirer des recommandations pertinentes basées sur l'adoption des politiques et des stratégies de réduction des risques sanitaires à travers l'amélioration des systèmes de prévention, le changement des modes de consommation et la promotion d'un mode de vie sain.

Cette conférence sera animée par des tables rondes et des ateliers de travail qui s'articuleront autour de plusieurs axes dont : « Les défis budgétaires du système de santé en Afrique », « L'importance des ressources humaines », « La question du partenariat public – privé » ainsi que « La digitalisation du secteur de santé avec les innovations de l'ère digitale ».  De plus, un atelier sera spécialement dédié à la discussion sur la politique de la santé publique et mentale en Afrique et les procédures relatives aux déterminants sociaux de la santé et de la réduction des risques sanitaires.

Par ailleurs, une réflexion intéressante sera portée sur le rôle de la médecine futur en Afrique, et son impact sur le futur des sociétés africaines. Une séance de signature du livre blanc est aussi prévue lors de l'événement.

Il est à noter que le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mis en place depuis 2015 des plans de riposte contre les cas d'urgence sanitaire potentiels au niveau international, et ce, suite aux recommandations du système de santé international 2015 (RSI 2005) instauré par l'Organisation Mondiale de la Santé. Ce dernier, appelle les différents pays à préparer des stratégies de riposte incluant les plans de communication et de mobilisation sociale afin de sensibiliser les citoyens sur des risques sanitaires et les informer des mesures prise par les autorités sanitaire pour contenir les risques et prévenir son impact suivant les pratiques bonnes politique de chaque et adéquates à l'environnement sociopolitique de chaque pays. 


   pdf.png La lettre Royale adressée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L'assiste ​

    pdf.png  Lettre d’allégeance et de fidélité, adressée a Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste​

   pdf.png Présentation de Monsieur le Ministre _ Conférence Africaine sur la Réduction des Risques en Santé​

   pdf.png Note de cadrage - Défis et perspectives des systèmes de santé  

   pdf.png Les principales recommandations de la Déclaration de 1ère Conférence Africaine sur la Réduction des Risques en Santé 

  pdf.png Programme de la Conférence Africaine sur la Réduction des Risques en santé 

  pdf.png les Tables Rondes​

​​vidéothèque

  video1.png La lettre Royale adressée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L'assiste ​​

   video1.png Lecture des recommandations de la première conférence de réduction des risques en santé 

​ video1.pngLettre d’allégeance et de fidélité, adressée a Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste​







 


16/11/2022
Sous le haut patronage de sa Majesté le Roi Mohamed VI, que Dieu l’Assiste, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale lance en partenariat avec la Société de Médecine Addictive et Pathologie Associées, la 1ère Conférence Africaine sur la Réduction des Risques en Santé.
14/11/2022

M. Khalid Ait Taleb ministre de la Santé et de la Protection Sociale et M. Francois Reybet-Degat, représentant de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) signent aujourd'hui une Convention-cadre de partenariat afin de mettre en place des programmes conjoints au profit des réfugiés au Maroc.

Cette initiative s'inscrit en soutien à la Politique Nationale d'Immigration et d'Asile, initiée à la suite des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en septembre 2013, et vise à favoriser l'accès des réfugiés aux soins de santé et de faciliter leur accès au système de la Protection Sociale au Maroc.

Cette Convention a pour objet de mettre en place des actions conjointes dans le but de faciliter l'accès des réfugiés et demandeurs d'asile aux services de santé de base ainsi qu'aux services du deuxième et troisième niveau concernant les soins les plus spécialisés. Cette convention prévoit également de faciliter la prise en charge des réfugiés par le système national de la protection sociale et leur accès aux Centres Hospitaliers Universitaires Maroc (CHU).

A cet effet, M. Khalid Ait Taleb a affirmé que : « Le Ministère a élaboré un Plan stratégique National Santé et Immigration 2021 – 2025 qui a pour objectif d'améliorer l'accès des immigrés y inclus les réfugiés résidents au Maroc, en situation de vulnérabilité à des services de prévention et de promotion de la santé et de soins médicaux, dans le respect des droits humains et des conditions d'égalité et d'équité ».

Pour sa part, M. François Reybet-Degat a souligné que : « La signature de cette Convention-cadre de partenariat entre le Ministère et le HCR représente une étape importante dans le travail d'intégration des réfugiés dans les systèmes de la santé et de la protection sociale tel que l'appelle de ses vœux la Stratégie Nationale de l'Immigration et d'Asile, stratégie inclusive et humaniste ».

Cette action confirme l'approche du Maroc basée sur le respect du droit du réfugié et du demandeur d'asile conformément à la convention de Genève de 1951. Pour rappel le Maroc fut le premier pays africain signataire de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés.


06/11/2022
le 47ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte
31/10/2022

 Le Professeur Khalid Ait Taleb a souligné lors de sa participation au Forum Mondial de la Sécurité Sociale, vendredi 28 octobre 2022 à Marrakech, les efforts indéniables déployés par notre pays durant la pandémie de la Covid-19, mettant l'accent sur la stratégie de résilience et de lutte contre les effets de cette dernière, que le Maroc a mise en place et qui s'articule autour de trois volets : sanitaire, social et économique.

Le Ministre a expliqué à cette occasion que le Maroc, sous la direction visionnaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'Assiste et grâce à une gestion proactive et collective, a été l'un des premiers pays à initier des mesures de prévention pour faire face aux effets de la pandémie. Il a aussi relevé que la santé et la sécurité des citoyennes et des citoyens ont été placées au premier plan des priorités, grâce à l'adoption de mesures d'accompagnement et d'appui financier direct afin de préserver les emplois et soutenir le pouvoir d'achat des familles, d'accompagner les entreprises impactées et de réduire l'impact négatif de cette crise pandémique sur la situation économique du pays. Un état de fait qui souligne la solidité des liens qui unissent les différentes composantes de la société marocaine.

Le Ministre a également déclaré à cette occasion que la pandémie de la Covid-19 a révélé de nombreuses lacunes dans divers domaines sociaux et sanitaires, que le Maroc s'engage à combler.

Il est à noter que l'objectif principal du Forum Mondial de la Sécurité Sociale, organisé par la Caisse de Dépôt et de Gestion à travers sa branche Prévoyance en charge de la gestion des institutions de la Caisse Nationale de Retraites et d'Assurances, et le Régime Collectif d'Allocation de Retraite, en partenariat avec la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, la Caisse Marocaine des Retraites et la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraite, est d'analyser les stratégies de réforme des systèmes de sécurité sociale afin de mettre en place des solutions innovantes en la matière a l'échelle nationale.

Cette manifestation de grande envergure a connu la participation de nombreux responsables gouvernementaux marocains et des États membres de l'Association Internationale de la Sécurité Sociale, ainsi que des chefs et directeurs généraux d'institutions et d'organismes nationaux.


28/10/2022

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L'assiste, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale organise en partenariat avec l'Association Marocaine de Médecine addictive et Pathologies Associées (MAPA) la première conférence africaine sur la réduction des risques sanitaires du 16 au 18 Novembre 2022 à Marrakech. 

L'organisation de cette conférence s'inscrit dans le cadre de la dynamique du système de santé mondiale et du besoin croissant de procéder à une réforme de ce dernier, suite à l'impact de la pandémie COVID-19, dans une optique d'anticipation des crises et de gestion des risques. Le Maroc a entamé l'adoption des stratégies et des projets concernant la refonte du système de santé national afin d'assurer une mise en place efficace du chantier Royal portant sur généralisation de la protection sociale. 

Cet événement d'envergure internationale vise à créer une plateforme africaine d'échange enrichissant dans le domaine de la santé publique et de la prévention des risques en se basant sur l'expérience des différents pays et les points de vue des experts nationaux et internationaux, afin de partager l'expérience et les compétences marocaines, permettant ainsi de déterminer les meilleures pratiques au niveau de la gouvernance et de faire face aux défis budgétaires et de durabilité financière dans le secteur de la santé.

Les participants de cette manifestation souhaitent tirer des recommandations pertinentes basées sur l'adoption des politiques et des stratégies de réduction des risques sanitaires à travers l'amélioration des systèmes de prévention, le changement des modes de consommation et la promotion d'un mode de vie sain.

Cette conférence sera animée par des tables rondes et des ateliers de travail qui s'articuleront autour de plusieurs axes dont : « Les défis budgétaires du système de santé en Afrique », « L'importance des ressources humaines », « La question du partenariat public – privé » ainsi que « La digitalisation du secteur de santé avec les innovations de l'ère digitale ».  De plus, un atelier sera spécialement dédié à la discussion sur la politique de la santé publique et mentale en Afrique et les procédures relatives aux déterminants sociaux de la santé et de la réduction des risques sanitaires.

Par ailleurs, une réflexion intéressante sera portée sur le rôle de la médecine futur en Afrique, et son impact sur le futur des sociétés africaines. Une séance de signature du livre blanc est aussi prévue lors de l'événement.

Il est à noter que le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mis en place depuis 2015 des plans de riposte contre les cas d'urgence sanitaire potentiels au niveau international, et ce, suite aux recommandations du système de santé international 2015 (RSI 2005) instauré par l'Organisation Mondiale de la Santé. Ce dernier, appelle les différents pays à préparer des stratégies de riposte incluant les plans de communication et de mobilisation sociale afin de sensibiliser les citoyens sur des risques sanitaires et les informer des mesures prise par les autorités sanitaire pour contenir les risques et prévenir son impact suivant les pratiques bonnes politique de chaque et adéquates à l'environnement sociopolitique de chaque pays. 


   pdf.png La lettre Royale adressée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L'assiste ​

    pdf.png  Lettre d’allégeance et de fidélité, adressée a Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste​

   pdf.png Présentation de Monsieur le Ministre _ Conférence Africaine sur la Réduction des Risques en Santé​

   pdf.png Note de cadrage - Défis et perspectives des systèmes de santé  

   pdf.png Les principales recommandations de la Déclaration de 1ère Conférence Africaine sur la Réduction des Risques en Santé 

  pdf.png Programme de la Conférence Africaine sur la Réduction des Risques en santé 

  pdf.png les Tables Rondes​

​​vidéothèque

  video1.png La lettre Royale adressée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L'assiste ​​

   video1.png Lecture des recommandations de la première conférence de réduction des risques en santé 

​ video1.pngLettre d’allégeance et de fidélité, adressée a Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste​







 


26/10/2022

Dans le cadre du programme tripartite conclu entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, le Ministère de l'Intérieur (l'Initiative Nationale de Développement Humain) et le Fond des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) visant l'amélioration de la Santé et de la Nutrition Maternelles et Infantiles, une rencontre de présentation des conclusions de l'étude portant sur la mise en place du dispositif de santé communautaire est organisée ce Mercredi 26 octobre 2022 au siège du Ministère, sous la présidence de Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Wali coordonnateur national de l'INDH, Madame la Représentante de l'UNICEF au Maroc et des représentants des deux ministères et de L'UNICEF.

Cette rencontre a pour objectif de présenter et discuter les résultats de la modélisation et l'expérimentation du dispositif de santé communautaire dédiés à la santé de la mère et de l'enfant ainsi que les principales recommandations pour la mise à l'échelle au niveau des régions prioritaires.

Il est à noter que le budget global alloué à cet accord tripartite est estimé à 3.553.707.74US$ pour une durée d'exécution de 30 mois durant la période 2019-2022.

 

 

 

 


18/10/2022
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé ce mardi 18 octobre 2022, correspondant au 21 Rabii Ier 1444 H au Palais Royal à Rabat, un Conseil des ministres, qui a été consacré à l’examen des Orientations générales du Projet de loi de finances au titre de l’année 2023 et à l’adoption d’un projet de Dahir, de trois projets de loi organiques, de trois projets de décret ainsi que de nombre d’accords internationaux.

Au début des travaux du Conseil, et conformément aux dispositions de l’article 49 de la Constitution, la ministre de l’Économie et des Finances a présenté un exposé devant Sa Majesté le Roi sur les Orientations générales du Projet de Loi de Finances pour l’année 2023.

La ministre a affirmé que ce Projet a été élaboré dans un contexte international instable, avec ses répercussions en termes d’inflation et de perturbations des chaînes de production.

Les orientations générales du Projet de Loi de Finances pour l’année 2023 reposent sur quatre axes principaux :

Premièrement : Le renforcement des fondements de l’Etat social, à travers la mise en œuvre des différents volets du chantier Royal de la généralisation de la protection sociale, en particulier le parachèvement de la généralisation de l’Assurance Maladie Obligatoire à toutes les catégories sociales, la généralisation progressive des allocations familiales selon une nouvelle approche de ciblage direct des populations défavorisées, en se basant sur le Registre Social Unifié et l’accélération de sa généralisation à toutes les régions du Royaume.

En parallèle, il sera procédé à la poursuite de la réhabilitation du système national de santé, en augmentant les fonds alloués au secteur de la santé et de la protection sociale.

Il sera aussi question de la mise en œuvre de la feuille de route de la réforme du système de l’éducation et de la formation, l’encouragement de la pleine participation de la femme à tous les domaines économiques et à la protection de ses droits, ainsi que l’intégration des personnes en situation de handicap.

Compte tenu de l’importance de l’accès au logement et la garantie des conditions d’une vie décente, une aide directe de l’Etat a été instaurée dans ce domaine au profit des catégories ciblées.

Deuxièmement : La relance de l’économie nationale à travers le soutien de l’investissement par le biais de la mise en œuvre de la nouvelle Charte de l’investissement et de l’exécution des engagements inscrits dans le cadre des projets de l’investissement industriel.

Et conformément aux Hautes Instructions Royales, il sera procédé à l’opérationnalisation du Fonds Mohammed VI pour l’investissement et à la dynamisation de l’investissement public, qui sera orienté vers les projets d’infrastructures et les stratégies sectorielles ambitieuses, pour renforcer la compétitivité du produit national et la souveraineté nationale alimentaire, sanitaire et énergétique.

Vu le rôle du système fiscal pour relever les défis économiques actuels et atteindre les objectifs escomptés en matière de relance économique, les dispositions de la loi-cadre relative à la réforme fiscale seront mises en œuvre, à même d’offrir plus de visibilité aux acteurs économiques, à travers une réforme globale de l’Impôt sur les sociétés et des secteurs bancaire et des assurances, parallèlement à l’allègement de la pression fiscale sur les salariés et les retraités de la classe moyenne.

Troisièmement : La consécration de l’équité territoriale, à travers la poursuite de la mise en œuvre du chantier de la régionalisation avancée et du programme de réduction des disparités spatiales et sociales.

Il sera également question de l’accélération de la réforme de l’administration à travers la simplification des procédures et le lancement d’une nouvelle stratégie nationale de la transition numérique, outre la poursuite des efforts dans le domaine de la déconcentration administrative et l’institutionnalisation de la langue amazighe au niveau de tous les aspects de la vie publique.

Quatrièmement : Le rétablissement des marges budgétaires pour assurer la pérennité des réformes, en mobilisant toutes les ressources financières possibles à travers un meilleur recouvrement des impôts, l’adoption de mécanismes de financement innovants, la rationalisation des dépenses de fonctionnement de l’administration, la mise en œuvre de la réforme relative aux marchés publics, la réforme de la Loi organique relative à la Loi de Finances, ainsi que la revalorisation du portefeuille public et l’amélioration de son rendement.

La ministre a indiqué que ce Projet se base sur des hypothèses fixant le taux de croissance à 4%, le taux d’inflation autour de 2% et le déficit budgétaire à 4,5% du Produit Intérieur Brut (PIB).

Après l’adoption des Orientations générales du projet de loi de finances pour l’année 2023, le Conseil des ministres a approuvé le projet de Dahir relatif à la navigabilité et à la sécurité aérienne des aéronefs militaires.

Ce projet, élaboré en application des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, vise la mise en place d’un système de navigabilité des aéronefs militaires pour s’assurer de sa conformité avec celui de l’aviation civile, et la création, par décision de Sa Majesté le Roi, au sein de l’Etat-major général des Forces Armées Royales, d’une Direction de l’Aéronautique Militaire (DAM).

Par la suite, le Conseil des ministres a adopté deux projets de loi organiques modifiant et complétant la loi organique relative au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire et la loi organique portant statut des magistrats.

Le projet relatif au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire vise notamment la révision des structures du Conseil au niveau du secrétariat général et de l’organisation administrative, l’adaptation de la situation juridique de l’Instance conjointe de coordination dans le domaine de l’administration judiciaire, la moralisation de l’élection des représentants des magistrats et le renforcement du rôle du Conseil en matière du respect des valeurs d’intégrité et de probité au sein du corps judiciaire.

Le projet portant statut des magistrats vise la révision des grades des magistrats, la gestion optimale de la procédure de sélection des responsables judiciaires, l’activation du rôle du Conseil dans le domaine d’encadrement des magistrats et d’évaluation de leur parcours professionnel et de leur rendement judiciaire.

Le Conseil des ministres a également approuvé un projet de loi organique modifiant et complétant la loi organique relative à la nomination aux fonctions supérieures. Ce projet a pour objet de :

– ajouter le Bureau Marocain des droits d’auteur et droits voisins et la Fondation commune de promotion des œuvres sociales des fonctionnaires et agents des administrations publiques à la liste des établissements publics dont les responsables sont nommés en Conseil de gouvernement.

– mettre à jour la dénomination du “Conseil Supérieur de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau”, prévu à la liste des établissements publics dont les responsables sont nommés en Conseil de gouvernement, qui devient “Conseil Supérieur de l’équipement”.

En concrétisation de l’attention particulière que ne cesse de porter Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, aux membres de ces Forces, Sa Majesté le Roi a approuvé deux projets de décret relatifs au domaine militaire.

Il s’agit du projet de décret modifiant et complétant le Dahir fixant le traitement des personnels militaires des Forces Armées Royales, qui vise l’amélioration des conditions matérielles et sociales des militaires œuvrant dans le domaine de la santé militaire.

Le deuxième projet de décret porte sur l’application de la loi relative aux services de confiance pour les transactions électroniques, qui vise à accompagner la transition numérique en tant que l’un des chantiers importants et prioritaires.

Le Conseil des ministres a également adopté le projet de décret modifiant le décret fixant les conditions d’attribution des prestations familiales aux fonctionnaires, personnels militaires et agents de l’Etat, des municipalités et des établissements publics.

Ce projet, qui intervient en exécution des engagements du gouvernement contenus dans l’accord signé avec les Centrales syndicales les plus représentatives dans le cadre du dialogue social, a pour objectif de relever le montant mensuel des allocations familiales dont bénéficient les fonctionnaires civils et militaires au titre des 4ème, 5ème et 6ème enfant.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la vision Royale clairvoyante en matière de politique étrangère du Royaume concernant l’élargissement des réseaux de partenariats et la diversification de leurs domaines, et l’établissement de relations de coopération fructueuse avec les différents espaces géographiques, le Conseil des ministres a adopté huit accords internationaux, dont trois bilatéraux et cinq multilatéraux.

Sur le plan bilatéral, les accords concernent des partenaires dans les espaces africain et arabe, et portent sur la promotion et la protection des investissements, les services aériens et la coopération dans les domaines des utilisations pacifiques de l’énergie atomique.

S’agissant des accords multilatéraux, ils concernent divers domaines portant sur la protection des créances des travailleurs en cas d’insolvabilité de leur employeur ; la « Constitution de la Commission Africaine de l’Aviation Civile » (CAFAC) ; la « Commission Africaine de l’Energie » ; la « Réglementation du Transport et du Transit de passagers par route entre les Etats arabes » ; et sur l’Accord de Siège avec l’Agence Universitaire de la Francophonie.

A l’issue des travaux du Conseil et conformément aux dispositions de l’article 49 de la Constitution, et sur proposition du Chef du gouvernement et à l’initiative de la ministre de l’Economie et des Finances, Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, a bien voulu nommer M. Mohamed Benchaaboun, Directeur Général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement​


17/10/2022

Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale organise la 2ème campagne nationale de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux, et ce, du 17 au 27 Octobre 2022, sous le slogan : « Les troubles mentaux n'excluent pas la dignité et les droits fondamentaux ». Cette campagne vise à promouvoir les droits de ces personnes, à démystifier la maladie mentale, déconstruire les préjugés qui lui sont associés, et à sensibiliser les familles, les proches, les professionnels de santé et le grand public sur l'importance du soutient dans le processus de guérison.

En effet, les troubles mentaux sont considérés comme étant un grand problème de santé publique, l'Organisation Mondiale de la Santé estime que 76 % à 85 % des personnes atteintes de troubles mentaux sévères ou en situation de handicap lié à ces troubles ne bénéficient d'aucun traitement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. De plus, le risque pour ces personnes d'être victime de violences physiques est augmenté de 11 à 13 fois.

Il convient de noter que les enquêtes ont révélé l'impact des attitudes sociales négatives envers les personnes atteintes de troubles mentaux mis dans des conditions précaires, rejetées et marginalisées par la société, du fait de les catégoriser en tant que personnes violentes, impuissantes, inaptes et dénouées de motivation, ce qui se répercute sur leur vie quotidienne, leurs relations familiales et sociales et constitue un véritable obstacle à leur insertion sociale. Ainsi, la stigmatisation touche davantage les personnes lorsqu'elle provient des proches et des membres de la famille, tandis que le soutien émotionnel de l'environnement familial est un pilier essentiel pour faciliter le rétablissement.

​L'organisation de cette campagne est une occasion pour promouvoir la santé mentale, prévenir les troubles mentaux, mettre la lumière sur les problèmes de discrimination et de stigmatisation que connait ces personnes, et pour réduire l'incidence de ces troubles en agissant avant l'apparition des problèmes sur les facteurs de risque qui menacent la santé mentale des individus.

 

 


07/10/2022

 

Le Ministre de la Santé et de la Protection sociale, Pr. Khalid Ait Taleb a présidé la cérémonie initiée par la Fondation Hassan II pour la Promotion des Œuvres Sociales du Personnel du Secteur Public de la Santé, en présence de plusieurs professionnels de la santé publique au Maroc. Et ce, le vendredi 07 octobre 2022 à Rabat.

Cette initiative, la première en son genre, traduit l'intérêt que porte Monsieur le Ministre à la promotion de la recherche scientifique, au développement du savoir et à l'encouragement de la créativité et de l'innovation, notamment dans le domaine médical. Ainsi, cette action louable s'inscrit en droite ligne avec les Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l'Assiste pour la mise en œuvre du grand chantier royal de la protection sociale, l'amélioration du système de santé et la motivation des ressources humaines.

Cette cérémonie a été l'occasion de célébrer les contributions de ces médecins-chercheurs, par la publication d'ouvrages spécialisés, au développement de la recherche scientifique et au renforcement de la conscientisation dans le domaine de la médecine. Il s'agit du Pr Wajih Maazouzi et du Pr Bahia Ouazzani Chahdi pour leur ouvrage "Diagnostic assisté par ophtalmoscopie", du Pr Fouzia Msefer Alaoui pour son livre "Pour la vie des enfants atteints de cancer", du Dr Imane Kendili pour "Cannabis : ce qu'en dit la science" et du Pr Mhamed Harif et du Dr Latifa Loukhmas, co-auteurs de "L'anémie en 100 questions".

Par ailleurs, le Ministre s'est félicité de cet hommage, dont la symbolique est très importante en ce sens qu'elle va créer un effet d'émulation et éveiller l'envie d'écrire et de produire davantage.

De son côté, le président de la Fondation Hassan II pour la Promotion des Œuvres Sociales du Personnel du Secteur Public de la Santé, Monsieur Brahim Oubaha, a indiqué que cette cérémonie est l'occasion de rendre hommage à un parterre de professeurs et de médecins-chercheurs ayant consacré tous leurs efforts au secteur de la santé au Maroc, allant de l'enseignement et de la formation à la pratique médicale, hospitalière et préventive au sein des structures relevant du ministère.

Egalement, cette cérémonie, organisée sous l'égide du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, a été marquée par la remise de trophées commémoratifs aux médecins-chercheurs primés.

07/10/2022

En application des Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement d'une profonde réforme et réhabilitation du secteur de la santé, et dans le cadre du développement de l'offre de soins pour accompagner le chantier de la Protection Sociale, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr. Khalid Ait Taleb, lance les Services du Centre de Santé Rural de Premier Niveau « Beni Moussa » à la Province d'Errachidia, accompagné de M. Yahdih Bouchaab le Wali de la région de Draa – Tafilalet, et des représentants des autorités locales, des députés et des acteurs de la société civile, le vendredi 07 octobre 2022.

Ce centre est construit sur une superficie de 200 m², avec une enveloppe budgétaire globale de 550 000 Dirhams, est équipé par des dispositifs médicaux et biomédicaux modernes et de qualité.

 Il est également doté d'une salle d'accueil, salle d'attente, une salle d'examen médical, une salle de soins, une salle dédiée aux programmes de la santé de la mère et de l'enfant et de la santé reproductive, une salle d'urgence et de contrôle, une pharmacie, et d'autres espaces administratifs et sanitaires.

Cet établissement servira une population de 8700 personnes, et offrira les prestations suivantes : le contrôle épidémiologique, les consultations de médecine générale, les soins infirmiers, le suivi de la santé de la mère et de l'enfant, le suivi des maladies chroniques (Diabète, Tension artérielle), la santé scolaire et le suivi de la santé des jeunes et des adolescents, en plus des services de l'éducation sanitaire.

Aussi et afin de garantir le bon fonctionnement de ce centre, deux logements de fonction ont été mis à la disposition du personnel du centre.

Ce projet permettra d'améliorer l'offre de soins dans la province d'Errachidia, et de faciliter l'accès aux services de santé de base pour la population.


07/10/2022

En application des Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement d'une profonde réforme et réhabilitation du secteur de la santé, pour accompagner les chantiers de la généralisation de la protection sociale, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale Pr. Khalid Ait Taleb lance, le vendredi 07 octobre 2022, les Services du Centre de Santé Rural de Premier Niveau « Al Khank » à La Province d'Errachidia accompagné de M. Yahdih Bouchaab  le Wali de la région de Draa – Tafilalet, et en présence des autorités locales, des députés, et des acteurs de la société civile.

Ce centre est construit sur une superficie de 200 m², avec une enveloppe budgétaire globale de 950 000 Dirhams, servira une population de 7200 personnes, est équipé par des dispositifs médicaux et biomédicaux modernes et de qualité. Aussi, il est doté d'une salle d'accueil, une salle d'attente, une salle d'examen médical, une salle de soins, une salle dédiée au programme de la santé de la mère et de l'enfant et de la santé reproductive, une salle d'urgence et de contrôle, une pharmacie et d'autres espaces administratifs et sanitaires.

Par ailleurs, cet établissement offrira des prestations diversifiées, le contrôle épidémiologique, les consultations de médecine générale, les soins infirmiers, le suivi de la santé de la mère et de l'enfant, le suivi des maladies chroniques (Diabète, Tension artérielle), la santé scolaire et le suivi de la santé des jeunes et des adolescents, en plus des services de l'éducation sanitaire.

Ce projet permettra d'améliorer l'offre de soins dans la province d'Errachidia, et de faciliter l'accès aux services de santé de base, tout en améliorant les conditions de travail des professionnels de santé.


07/10/2022

En application des Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement d'une profonde réforme et réhabilitation du secteur de la santé, et dans le cadre du développement de l'offre de soins pour accompagner le chantier Royal de la protection sociale générale, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr. Khalid Ait Taleb, lance les Services du Centre Hospitalier Régional « Moulay Ali Chérif » à Errachidia  après son extension et aménagement, accompagné de M. Yahdih Bouchaab le Wali de la région de Draa – Tafilalet, et des représentants des autorités locales, des députés et des acteurs de la société civile, le vendredi 07 octobre 2022.

Ce centre vient renforcer l'offre de soins au niveau de la région Draa – Tafilalet, en vu l'augmentation démographique que connait cette région. Il est construit sur une superficie couverte de 13 864 m² et il cible une population de 2 millions de personnes.

 Par ailleurs, cet établissement est équipé de dispositifs médicaux et biomédicaux, et doté d'une capacité litière de 262 lits, dont 69 pour l'unité de médecine, 60 pour l'unité de chirurgie, 76 pour l'unité de la mère et de l'enfant, 25 pour l'unité des maladies thoraciques, 11 pour l'unité de réanimation, en plus de 8 lits pour l'unité de post – anesthésie. Le centre contient aussi, une unité de radiologie ; avec 4 salles de radiologie et 2 salles de scanner, une unité technique d'accouchement avec 8 salles, un complexe chirurgical composé de 6 salles, en plus de 13 salles d'urgences.

Il est à noter qu'une enveloppe budgétaire globale de 225 millions de Dirhams a été allouée à l'extension et l'équipement de ce projet dans sa première phase.

En outre, la deuxième phase consistera au réaménagement de l'hôpital médical du jour pour arriver à une capacité litière de 25 lits, et l'hôpital chirurgical du jour pour une capacité litière de 15 lits, en plus de la mise en place d'autres installations pour la pharmacie, les salles d'examens externes et de diagnostic fonctionnel, d'une unité de stérilisation, d'une salle d'accueil et d'accompagnement, des bureaux d'administration, d'une cuisine et d'autres espaces.

Cet établissement de santé garantira des services de proximité de qualité au profit de la population de la région du Draa-Tafilalet et réduira les déplacements vers d'autres régions pour les soins et l'hospitalisation.


06/10/2022

En application des Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement d'une profonde réforme et réhabilitation du secteur de la santé, pour accompagner le chantier Royal de la protection sociale, et dans le cadre de la réorganisation du système de santé national, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr. Khalid Ait Taleb, lance, le jeudi 06 octobre 2022, les services du Centre d'oncologie et du Centre d'Hémodialyse et des Maladies Rénales, accompagné de M. Ali Khalil le gouverneur de la province de Nador, et des représentants des autorités locales, des députés et des acteurs de la société civile..

Le centre d'oncologie est construit sur une superficie de 20 150 m² avec une enveloppe budgétaire de 12 millions 700 000 Dirhams dans le cadre d'un partenariat entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, la Wilaya de la Région de l'Oriental, la Préfecture de Nador, le Conseil Régional de l'Oriental, les Collectivités Locales de Nador, et la Société Al Omrane d'Oujda.

Afin d'assurer une prise en charge de qualité à travers l'offre sanitaire de proximité et d'alléger l'impact des maladies au profit de la population de la province de Nador, cet établissement doté d'une capacité litière de 40 lits, met à leur disposition des spécialités médicales, particulièrement en oncologie, des séances de sensibilisation et de lutte contre le cancer.

Quant au centre d'hémodialyse et des maladies rénales, il est construit sur une superficie de 2036 m, avec une enveloppe budgétaire de 12 millions et 800 000 Dirhams. Ce projet rentre dans le cadre d'un partenariat entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, l'Initiative Nationale du Développement Humain, le Conseil de la Région de l'Oriental, les Collectivités Locales de la Province de Nador et la Société Al Omrane d'Oujda.

Ce projet renforcera l'offre de soins dans la province de Nador en matière de la prise en charge des maladies rénales et permettra d'éviter la liste d'attente, avec une capacité litière de 48 lits et 23 machines d'hémodialyse dont 3 sont mises à la disposition des cas urgents et transportés. Aussi, le centre couvrira le traitement de plus de 150 patients à moyenne de deux à trois séances par semaine selon l'état du patient.

En outre, un staff médical et infirmier composé d'un médecin néphrologue, médecin chef, infirmier chef, 10 infirmiers et une assistante sociale sont mobilisés pour assurer le bon fonctionnement du centre.

 


05/10/2022

Dans le cadre de la mise en œuvre du chantier de la Réforme Du Système National de la Santé, et en application des Hautes Instructions Royales relative à la restructuration du système de santé et au chantier de généralisation de la Protection Sociale, le Ministère de La Santé et de la Protection Sociale a signé, des conventions de partenariat avec cinq centres hospitaliers universitaires (CHU) pour la mise à niveau des bâtiments et la rénovation du plateau technique pour une enveloppe globale de 1,7 milliard de dirhams.

Il est à noter que, ces conventions visent à faciliter l'accès aux services de santé, améliorer la qualité de ces établissements et renforcer leur attractivité.

Ce projet de réhabilitation et équipement concernera les cinq Centres Hospitaliers Universitaires à savoir : Hassan II à Fès, Ibn Rochd à Casablanca, Ibn Sina à Rabat, Mohamed VI à Marrakech et Oujda.

​Par ailleurs, ledit programme vient en complément pour réorganiser le parcours du patient et renforcer le respect de la filière de soins, ou l'établissement de soins de santé primaire est considéré comme la première porte d'entrée, et ce dans un but d'amélioration efficiente de la prise en charge des patients.


01/10/2022

A l'occasion d'Octobre Rose, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale lance la campagne nationale de sensibilisation et de dépistage des cancers du sein et du col de l'utérus, et ce, du 1er au 31 octobre 2022 sous le slogan :    « La détection Précoce est une prévention et pour votre santé, une protection».

Elle vise à renforcer la sensibilisation de la population en général et les femmes âgées de 40 à 69 pour le cancer du sein et les femmes âgées de 30 à 49 ans pour le cancer du col d'utérus en particulier, sur l'importance de la prévention et du dépistage précoce.  

Aussi, cette campagne est une opportunité de mettre en exergue les efforts déployés par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale dans la diminution de la morbidité et la mortalité dues au cancer.

Il est à noter que dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Prévention et de Contrôle du Cancer, un programme structuré de Détection Précoce des Cancers du Sein et du Col de l'utérus a été mis en place et a permis de renforcer l'offre de soins en matière de dépistage, de diagnostic et de prise en charge de ces deux cancers.

Ainsi, la détection précoce est intégrée dans les soins de santé primaires et renforcée par la construction et l'équipement de 43 Centres de Référence de la Santé Reproductive, de 11 Centres Régionaux d'Oncologie et de 02 pôles d'excellence d'oncologie gynéco mammaire ainsi que par l'acquisition de 22 unités mobiles de mammographie, destinées à assurer l'accès des femmes des zones éloignées.

Par ailleurs, un ensemble de mesures organisationnelles sont mises en place pour faciliter l'accès des femmes aux services de dépistage, de diagnostic précoce et de traitement dans les meilleures conditions, ainsi que pour le renforcement et la mobilisation des partenaires, des départements ministériels externes et des Organisations Non-Gouvernementales.

Il convient de rappeler que les cancers du sein et du col de l'utérus sont les premiers cancers enregistrés chez la femme au Maroc, représentant respectivement 38.1% et 8,1%, selon les données du registre des cancers.

 


29/09/2022

A l'instar de la Communauté Internationale, le Maroc célèbre la Journée Mondiale du Cœur, qui coïncide avec le 29 Septembre de chaque année, sous le slogan « Crise cardiaque… Chaque minute = une vie ». Une Opportunité pour sensibiliser les individus, les familles et les communautés sur la prévention des maladies cardiovasculaires et l'encouragement pour la prise des mesures adéquates afin de lutter contre ces maladies.

Cette journée est une occasion pour sensibiliser l'ensemble de la population sur l'importance du contrôle des facteurs de risques liés aux maladies cardiovasculaires à savoir : le tabagisme, la nutrition malsaine, l'inactivité physique, l'obésité, la pollution, et le stress.

La célébration de cette journée vise la sensibilisation des citoyens sur les premiers symptômes du syndrome coronarien aigu, et leur encouragement à s'orienter directement vers les urgences les plus proches dès l'apparition d'un des symptômes, afin d'éviter les conséquences de cette crise fatale.

En effet, les maladies cardiovasculaires sont considérées en tant que première cause de décès dans le monde, avec plus de 18,6 millions de décès par an, dont 85 % sont dus à des maladies coronariennes, telles que les syndromes coronariens aigus, ou les crises cérébro-vasculaires. Un taux élevé de ces décès est enregistré dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires. Et d'après des estimations de l'Organisation Mondiale de la Santé, ces maladies représentent 38% de l'ensemble des décès au Maroc.

A cet égard, et durant la période du 29 Septembre au 07 Octobre, Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, organise au niveau de l'ensemble des Centres de Santé Urbains et Ruraux du Royaume, des activités et des ateliers de sensibilisation sur les facteurs de risques des maladies cardiovasculaires, et les caractéristiques de la douleur thoracique au profit de la population générale, en plus de l'organisation des manifestations sportives avec l'implication de la société civile et les médias.


28/09/2022

A l'instar de la Communauté Internationale, le Maroc célèbre la Journée Mondiale contre la rage, qui coïncide avec le 28 Septembre de chaque année. Une occasion pour mettre en évidence l'intérêt de la collaboration multisectorielle pour lutter contre cette maladie dont l'élimination est possible.

La rage est une maladie virale dangereuse qui affecte la plupart des animaux à sang chaud, et peut être transmise à l'Homme souvent à travers une morsure ou une griffure par un animal suspect par le biais de sa salive. Les dernières statistiques internationales révèlent que la rage tue environ 60 000 personnes chaque année, dont 90% de ces cas causés par les chiens. L'infection par cette maladie peut être évitée par la vaccination des personnes en cas de contact avec des animaux non vaccinés.

Il est à noter que malgré les efforts déployés dans le cadre du Programme National de Lutte Contre la Rage, lancé en 1986, une moyenne de 20 cas de rage sont enregistrés chaque année chez l'Homme.

Pour prévenir cette maladie et préserver la santé publique, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale insiste sur l'importance des mesures préventives à savoir : de vacciner les animaux de compagnie contre cette maladie, d'éviter le contact avec les animaux inconnus, d'inciter les enfants à signaler tout morsure ou griffure même minimes auxquelles ils étaient exposés.

Aussi, il est recommandé que toutes personnes mordues ou griffées, de se laver la blessure pendant 15 min à l'eau et au savon et de se diriger vers le centre antirabique le plus proche pour recevoir les soins nécessaires, le vaccin et le sérum adéquats, selon l'état de la blessure, tout en avertissant les autorités spécialisées.

 

 


09/09/2022

Suite aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'Assiste, visant la promotion et la protection des droits de l'enfant, en particulier le droit à la santé physique et psychologique.

Et en accomplissement des directives de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l'Observatoire National des Droits de l'Enfant, visant à promouvoir et renforcer les droits de l'enfant, en appuyant de nombreux projets structurants.

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale Professeur Khalid AIT TALEB, a signé, le vendredi 09 Septembre 2022 à Rabat, la convention cadre de partenariat pour le renforcement des actions de prise en charge et de prévention des enfants victimes de violence, avec l'organisation « Touche pas à mon enfant » représentée par Mme. Najat Anwar, Présidente de l'organisation, dans l'objectif de renforcer les services de santé et de prendre en charge les enfants victimes de toutes formes d'abus et de violence.

Cette convention qui s'étend sur 3 ans vise à améliorer la prise en charge de cette catégorie vulnérable et renforcer les services rendus aux enfants victimes de violence au sein des établissements de santé, et consolider les efforts déployés par les professionnels de la santé au niveau central et local.

Des comités seront mis en place pour suivre la mise en œuvre des dispositions de cette convention au niveau territorial, afin d'assurer la sensibilisation de la population et des professionnels de la santé aux différentes formes de violences exercées à l'encontre des enfants. Aussi, les informer sur les services mis à disposition par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et sur les modalités d'accompagnement et de prise en charge.

Il est à noter que le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mis en place, depuis l'année 2008, des unités intégrées de prise en charge des femmes et des enfants victimes de violence au niveau des structures hospitalières couvrant tout le Royaume. Un total de 103 unités dont 12 unités implantées au niveau des hôpitaux régionaux, 65 unités intégrées dans les hôpitaux provinciaux, en plus de 26 unités au niveau des hôpitaux de proximité.

Ces unités assurent les missions d'accueil, d'écoute, de prise en charge médicale, et psychosociale des femmes et des enfants victimes de violence. Aussi, elles veillent au soutien, et à l'accompagnement, et l'orientation de ces enfants vers les institutions partenaires.


31/08/2022

Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Madame la Gouverneure de la Préfecture d'Arrondissement Hay Hassani, donnent le coup d'envoi des services du Centre de Santé Urbain de Niveau 1 « Charf » au niveau de la Préfecture d'Arrondissement Hay Hassani, et ce le mercredi 31 Août 2022.  Egalement, Monsieur le Ministre en présence de Monsieur le Gouverneur de la Province de Nouaceur, lancent les services du Centre de Santé Urbain de Niveau 2 « Nasr 1 », à la Commune Oulad Saleh-Nouaceur.

Ces deux projets s'inscrivent dans le cadre de la Réforme et la Réhabilitation de l'Offre Sanitaire Nationale et Régionale et en application des Orientations Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste relatives au chantier de la généralisation de la protection sociale.

Le centre de santé urbain de niveau 1 « Charf » entre dans le cadre du programme de lutte contre l'exclusion sociale, et vise à rapprocher les services de santé de base de la population cible de la préfecture d'arrondissement Hay Hassani, qui est estimée à 47 500 personnes. Il fournira plusieurs services de santé, notamment : le suivi de la grossesse et de l'accouchement, l'organisation familiale, le dépistage, le traitement et le suivi du diabète, d'hypertension artérielle, et des cas d'asthme, la vaccination, la lutte contre les maladies diarrhéiques et les carences nutritionnelles; aussi le dépistage et du diagnostic des cancers du sein et du col de l'utérus, la  prévention primaire des maladies chroniques, le suivi des cas épidémiologiques ; ainsi que l'offre d'examens thérapeutiques et infirmiers, la santé scolaire et universitaire et la santé des jeunes,…

Cet établissement sanitaire a été reconstruit et équipé sur une superficie d'environ 2600 mètres carrés dont 2140 mètres carrés couverts, avec une enveloppe budgétaire estimé à 550.000 dirhams et ce dans le cadre du partenariat entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et l'Initiative Nationale du Développement Humain et l'Association « Taazor » pour le développement humain, social et culturel.

Quant au centre de santé urbain de niveau 2 « Nasr 1 », de la commune de Oulad Salah à Nouaceur, il a été construit sur une superficie totale de 1 434 mètres carrés, dont 756 mètres carrés construits avec un budget total de plus de 7 millions de dirhams. Ce centre ciblera une population locale d'environ 30 000 personnes. Il fournira des services de santé comprenant des examens médicaux et des services infirmiers, en plus de la santé maternelle et infantile, de la planification familiale, de la santé scolaire et de la vaccination, ainsi que la prise en charge des maladies chroniques et des soins dentaires ; en plus d'une pharmacie, de bureaux administratifs et d'autres installations.

Ce centre de santé s'inscrit dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales dans le domaine de la santé, et du renforcement de l'offre de soin au niveau de la province de Nouaceur et la proximité des services de santé primaires à la population. 


24/08/2022
En application des Hautes Orientations Royales, Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, M. Khalid Ait Taleb a effectué une visite de travail en Espagne, au cours de laquelle il a rencontré son homologue espagnole, Carolina Darias, le Mardi 23 août 2022 à Madrid. 
Lors de cette rencontre, tenue en présence d’une importante délégation et de l’ambassadrice du Maroc en Espagne Karima Benyaich, les deux ministres ont salué l’importance stratégique des relations entre les deux royaumes.
À cette occasion, Pr Ait Taleb a souligné que le Maroc veille à développer ses relations avec l’Espagne dans les différents domaines du secteur sanitaire. De son côté, Carolina Darias a évoqué la fraternité de longue date entre les deux pays, tout en saluant la gestion remarquable de la pandémie du Covid-19 par le Maroc.
Cette coopération prendra la forme de partenariats relatifs à la politique médicamenteuse, qui a désormais trait à la souveraineté sanitaire, le domaine de la couverture sociale et de la gestion des catastrophes, en plus de l’amélioration des services sanitaires à travers la formation initiale et continue, l’échange d’expériences, la recherche scientifique et l’utilisation des nouvelles technologies dans le domaine médical.
Les deux ministres ont décidé de tenir de futures rencontres dans le but de consolider la coopération, notamment à travers une visite prochaine de Carolina Darias à Rabat, tout en mettant en œuvre les différents cadres de coopération entre les deux royaumes dans le secteur de la santé.


21/08/2022
الذكرى 59 لعيد الشباب المجيد​
20/08/2022
ذكرى ثورة الملك والشعب​
02/08/2022

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, le Professeur Khalid Aït Taleb, a reçu, le mardi 02 août 2022, au siège du Ministère, le Collège Syndical National des Médecins Spécialistes Privés (CSNMSP) et le Syndicat National de la Médecine Générale dans le Secteur Privé (SNMGSP) dans le cadre d'une nouvelle tournée de dialogue social, pour la réussite du chantier royal de réforme du système de santé au Royaume.

Monsieur le Ministre a précisé que cette rencontre s'inscrit dans le cadre des rencontres de communication et de dialogue avec le secteur privé, notant que les deux instances syndicales ont la même vision de faire aboutir le projet de loi-cadre relatif au système de santé approuvé lors du Conseil ministériel tenu le mercredi 13 juillet 2022 et présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l'Assiste.

Lors de cette rencontre, Monsieur le Ministre a précisé que toutes les composantes du secteur de la santé se coordonnent en vue de mettre en œuvre le projet de réforme et de rompre avec certaines pratiques au profit du citoyen marocain dans le but de créer une révolution dans le système de santé. Monsieur le Ministre a indiqué que la coopération entre le secteur public et le secteur privé est très importante  pour la mise à niveau du le système de santé, dans un esprit de complémentarité et non de la  concurrence.

De sa part, le président du CSNMSP, Monsieur Said Afif, a indiqué que ce projet permettra de restructurer le secteur de la santé, notamment en comblant le manque en termes de ressources humaines, soulignant que malgré ce manque, ces ressources humaines ont démontré une gestion remarquable pendant la pandémie covid-19. Il a également affirmé que le collège syndical s'engagera sérieusement dans la réussite de ce projet qui concerne la santé des Marocains, et ce dans le cadre du partenariat public-privé pour garantir des services de santé équitables et de qualité à tous les Marocains.

De son côté, Le président du SNMG, Monsieur Hamdi Tayeb, a affirmé que cette rencontre s'inscrit dans le cadre du projet de loi-cadre relatif au système de santé selon une approche participative, soulignant l'engagement total des médecins généralistes du secteur privé pour la réussite de ce chantier et en assurant que la place de la santé du citoyen marocain est au centre des préoccupations.


01/08/2022

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, le Professeur Khalid Aït Taleb, a reçu, le lundi 1er août 2022, au siège du Ministère, l'Association Nationale des Cliniques Privées (ANCP) et le Syndicat National des Médecins du Secteur Libéral (SNMSL) dans le cadre d'une nouvelle tournée de dialogue social, pour la réussite du chantier royal de réforme du système de santé.

Monsieur le Ministre a expliqué que cette rencontre était consacrée à l'étude du projet de loi-cadre relatif au système national de santé, approuvé lors du Conseil des ministres que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'Assiste, a présidé le 13 juillet 2022 ; et ce dans le but d'unifier les visions dans le cadre d'une complémentarité entre les secteurs public et privé, notant que le secteur privé, est une partie intégrante du système national de santé.

Monsieur le Ministre a signalé l'importance de l'adhésion du secteur privé à ce chantier afin de réduire les coûts payés par le citoyen et rompre avec les mauvaises pratiques. De plus, Il a invité les représentants du secteur privé à soumettre des propositions pour une déclinaison optimale du projet.

De sa part, le président de l'ANCP, Monsieur Redouane Semlali a indiqué que le projet de loi-cadre relatif au système national de santé vise à améliorer l'offre sanitaire au Maroc et a affirmé que l'association adhère à la vision du ministère pour l'implémentation du projet, notamment en termes de gouvernance et de la gestion au niveau  régionale, de création d'une haute autorité de santé, de valorisation des ressources humaines, ainsi qu' à l'amélioration quantitative et qualitative de la couverture sanitaire.

Par ailleurs, Le président du SNMSL, Monsieur Ahmed Ben Boujida a pour sa part souligné que ce dialogue contribuera à l'opérationnalisation rapide de ce chantier important, et a affirmé que la mise en œuvre optimale de ce projet de loi-cadre nécessite la participation de plusieurs intervenants de différents secteurs, notant que le SNMSL, à travers ses médecins, s'engagera positivement pour la réussite de ce projet, en garantissant notamment une répartition territoriale équitable des médecins, des investissements en infrastructures afin de faire du Royaume une destination d'hospitalisation. ​


30/07/2022
        
27/07/2022

Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale signe des conventions de partenariat avec une société savante et 6 associations œuvrant dans le domaine de santé et particulièrement dans la lutte contre les hépatites virales, le 27 juillet 2022 et ce, pour un « Maroc sans hépatite C » à l'horizon 2030.
Ces conventions ont pour objectifs la prévention, le développement et l'amélioration des prestations de services et de soins en matière de prise en charge de cette maladie et les pathologies liées.​

Dans ce sens, les associations signataires s'engagent à s'aligner avec les plans nationaux existants pour lutter contre les hépatites virales et les pathologies liées, contribuer à améliorer la couverture des populations cibles et difficiles d'accès par les structures de santé et assurer l'accompagnement des populations cibles pour une meilleure connexion entre les services de prévention et de dépistage et les services de prise en charge. La société savante se mobilise également dans la formation continue du personnel de la santé, la promotion des programmes sanitaires, la mise en place des programmes de recherches cliniques et la sensibilisation sur les risques de transmission.

​Outre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, sont parties à cette convention :  la Société Marocaine des Maladies de l'Appareil Digestif, l'Association SOS Hépatites, l'Organisation Panafricaine de Lutte Contre le Sida (OPALS), l'Association Sud Contre le Sida (ASCS), l'Association Hasnouna de Soutien aux Usagers de Drogues (AHSUD), l'Association Nationale de Réduction des Risques (RdR Maroc) pour les usagers de drogues et l'Association Marocaine de la Planification Familiale (AMPF)

27/07/2022

Le Ministre de la Santé et de la Protection sociale, Pr. Khalid Aït Taleb, a participé le mardi 26 juillet 2022 à Skhirat au colloque international organisé par l'Association des Inspecteurs des Finances, sous le thème de la « Protection Sociale : chantier royal ».

Lors de cette rencontre, Monsieur le Ministre a salué le choix de la « Protection Sociale : chantier royal » comme principal thème de ce colloque, notamment en cette période de crises sanitaire, climatique et énergétique dont souffre le monde entier.

Monsieur le Ministre a évoqué l'importance de ce chantier de réforme, initié par Sa Majesté le Roi, que Dieu l'Assiste, mis en place pour créer une révolution sociétale, répondre aux problématiques nationales et unifier les différents programmes de protection sociale.

Le Pr. Aït Taleb a également souligné la nécessité d'adopter des approches novatrices afin de relever le défi de la généralisation de la protection sociale au profit de tous les marocains au cours des cinq prochaines années, tout en assurant sa soutenabilité et sa pérennité.

 Il a également rappelé que cette réforme, qui comprend l'offre de soins, le Registre Social Unique, le Ciblage, la Digitalisation, l'adhésion de la population cible, les choix des financements, les politiques de l'emploi ; implique la mobilisation de tous les secteurs concernés, qui doivent travailler en concomitance afin de garantir la réussite de ce grand chantier.




23/07/2022
Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, a reçu, ce samedi au siège du Ministère, les représentants du syndicat  indépendant des médecins du secteur public et les représentants du syndicat indépendant des infirmiers et techniciens de santé 
 et ce, dans le cadre d'un cycle de dialogue social afin de réussir la mise en œuvre de l’atelier royal lié à la réforme du système de santé du Royaume.
Lors de cette rencontre, Khalid Ait Taleb a passé en revue le projet de loi-cadre relatif au système national de santé, qui a été approuvé lors du conseil ministériel tenu le mercredi 13 juillet 2022, présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, soulignant qu'il vient incarner la volonté royale sur le terrain, et révolutionner le secteur de la santé au Maroc.
Le Ministre a souligné que le projet est porteur d'un certain nombre de privilèges au profit des citoyens, et repose sur un ensemble de piliers allant de la gouvernance à la gestion au niveau régional, en passant par la valorisation des ressources humaines du secteur de la santé, ce qui permettra à surmonter les problèmes dont souffre le secteur de la santé, soulignant que tous ces efforts sont faits dans l'intérêt du citoyen marocain.
Le Ministre a également relevé, au passage, les rôles importants joués par les centrales syndicales afin de faire de cet atelier royal un succès, et d'améliorer la situation du personnel de la santé au service des citoyens, exprimant sa conviction qu'ils sont pleinement impliqués afin d'assurer la mise en place correcte et une vision unifiée pour cet atelier royal important. 
De leur côté, les dirigeants  syndicales ont exprimé leur interaction positive avec le projet de loi-cadre relative au système national de santé, qui comprend un ensemble de mesures selon lesquelles le système de santé réalisera un saut qualitatif, soulignant leur implication dans la mise en place de cet atelier royal de grande importance, qui réalisera la justice sanitaire et permettra aux citoyens de bénéficier des services de santé de manière équitable.
22/07/2022

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, a reçu, ce vendredi au siège du Ministère, Halima Charika, secrétaire générale adjointe de l'Union Nationale du Travail au Maroc, Abdelhamid El Fatihi, secrétaire général de la Fédération Démocratique du Travail, Ali Lotfi, secrétaire général de l'Organisation Démocratique du Travail, et l'Union Nationale de l'Enseignement Supérieur, et ce, dans le cadre d'un nouveau cycle de dialogue social avec les centrales syndicales afin de réussir la mise en œuvre de l'atelier royal lié à la réforme du système de santé du Royaume.

Lors de cette rencontre, Khalid Ait Taleb a passé en revue le projet de loi-cadre relatif au système national de santé, qui a été approuvé lors du conseil ministériel tenu le mercredi 13 juillet 2022, présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, soulignant qu'il vient incarner la volonté royale sur le terrain, et révolutionner le secteur de la santé au Maroc.

Le Ministre a souligné que le projet est porteur d'un certain nombre de privilèges au profit des citoyens, et repose sur un ensemble de piliers allant de la gouvernance à la gestion au niveau régional, en passant par la valorisation des ressources humaines du secteur de la santé, ce qui permettra à surmonter les problèmes dont souffre le secteur de la santé, soulignant que tous ces efforts sont faits dans l'intérêt du citoyen marocain.

Le Ministre a également relevé, au passage, les rôles importants joués par les centrales syndicales afin de faire de cet atelier royal un succès, et d'améliorer la situation du personnel de la santé au service des citoyens, exprimant sa conviction qu'ils sont pleinement impliqués afin d'assurer la mise en place correcte et une vision unifiée pour cet atelier royal important.

De leur côté, les dirigeants des centrales syndicales ont exprimé leur interaction positive avec le projet de loi-cadre relative au système national de santé, qui comprend un ensemble de mesures selon lesquelles le système de santé réalisera un saut qualitatif, soulignant leur implication dans la mise en place de cet atelier royal de grande importance, qui réalisera la justice sanitaire et permettra aux citoyens de bénéficier des services de santé de manière équitable.

Ils ont également souligné la nécessité d'accompagner et de motiver le personnel de santé en tant qu'acteur clé dans la mise en place de ce projet en améliorant ses conditions professionnelles et sociales, servant ainsi les intérêts des citoyennes et en réalisant le changement souhaité dans le secteur.


21/07/2022

Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Aït Taleb, poursuit ses rencontres avec les centrales syndicales représentées dans le secteur, et s'est entretenu, le jeudi 21 juillet 2022, avec le Secrétaire Général -Adjoint de la Confédération Démocratique du Travail (CDT), Monsieur Alami Houir, et les membres du Bureau exécutif dudit syndicat, et ce dans le cadre du dialogue et de l'échange avec les différentes centrales syndicales pour réussir la dynamisation du chantier Royal relatif à la réforme du système de santé au Maroc.

Cette rencontre, qui a eu lieu au siège central de la CDT à Casablanca, a été consacrée à la présentation du projet de loi-cadre relatif au système national de santé qui a été approuvé lors du Conseil ministériel tenu le mercredi 13 juillet 2022 et présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ce projet se base principalement sur l'adoption de la bonne gouvernance et le renforcement de la planification territoriale de l'offre sanitaire ainsi que la création de la Haute Autorité de Santé, de l'Agence du Médicament et d'une Agence du sang et de ses dérivés, en plus de la restructuration de l'administration centrale, la création de groupements territoriaux de santé, la valorisation des ressources humaines et la réhabilitation de l'offre de soins à travers la répartition équitable des services hospitaliers sur l'ensemble du territoire national.

Le Ministre de la Santé et de la Protection sociale a souligné que le projet de loi-cadre permettrait de traiter tous les aspects et problèmes dont souffre le secteur, accordera une grande importance aux ressources humaines et portera des privilèges importants aux citoyens et citoyennes. Ce projet constitue une révolution dans le secteur de la santé, qui bénéficie d'un fort intérêt Royal, concrétisé par les directives royales visant à repenser radicalement le système de santé et à l'associer à la protection sociale, notamment la couverture maladie.

Monsieur le Ministre a souligné le rôle important des centrales syndicales pour améliorer les conditions des professionnels de santé et concrétiser la paix sociale, et leur implication dans la réussite de ce projet, qui traduit la volonté royale sur le terrain ; Il a réaffirmé son engagement à préserver les acquis et les droits, et à travailler et coopérer avec tous les partenaires sociaux, à améliorer les conditions des professionnels de santé.

De sa part le Secrétaire Général-Adjoint de la CDT, Monsieur Alami Houir a salué l'initiative Du Ministre de la Santé et de la Protection sociale, qui reflète la volonté du ministère de consacrer le mécanisme du dialogue social et adopter une approche participative avec les partis sociaux.

Monsieur Alami Houir a exprimé l'interaction positive de la CDT avec le projet de loi-cadre pour remédier aux profonds déséquilibres dont souffre le secteur de la santé, motiver les professionnels de santé en améliorant leurs conditions professionnelles et sociales et parvenir à une justice sanitaire qui permette aux citoyens de bénéficier des services de santé, comme étant un droit humain mondialement reconnu, soulignant ainsi l'implication du syndicat dans la réussite de cet important projet royal.


22/07/2022

Mercredi 20 juillet 2022, Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Aït Taleb a participé aux travaux de la 14ème édition du sommet US-Africa Business Summit, ayant eu lieu à Marrakech.

Monsieur le Ministre est intervenu dans le cadre d'un panel portant sur les mécanismes du partenariat public-privé dans le but de renforcer les systèmes de santé et accélérer la mise en place de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU).

Lors de ce sommet, le Professeur Khalid Aït Taleb a mis en exergue l'importance de déployer tous les moyens entre le secteur public et privé dans le cadre de la coordination et du développement du partenariat afin de renforcer le Système National de la Protection Sociale conformément aux Hautes Directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que dieu l'assiste .

Son excellence n'a pas manqué de souligner le rôle primordial que le secteur privé joue dans le renforcement de l'offre nationale de santé, notamment durant la période de la crise sanitaire Covid-19.

In fine, Monsieur le Ministre s'est exprimé sur la nécessité de créer un cadre de partenariat public-privée capable de garantir une justice sanitaire effective procurant à tous les marocains un accès aux soins équitable et meilleur.

Il est à signaler que, le Maroc accueille Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, la 14ème édition du sommet US-Africa Business Summit, en partenariat avec le « Corporate Council on Africa » (CCA) du 19 au 22 juillet 2022, à Marrakech, autour du thème « construire ensemble l'avenir ».


21/07/2022
Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, a tenu, mercredi à Rabat, une rencontre de concertation avec la secrétaire générale de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), Naama Mayara, et des membres du bureau exécutif du syndicat.
Au cours de cette réunion, tenue au siège central du syndicat dans le cadre des discussions et échanges pour la réussite de la mise en œuvre du Chantier Royal relatif à la réforme du système de santé, le ministre a passé en revue les principaux piliers du projet de loi-cadre n°06-22 relatif au système national de santé, adopté en Conseil des ministres, présidé par SM le Roi Mohammed VI le 13 juillet au Palais Royal à Rabat.
Lesdits piliers concernent notamment l’adoption d’une bonne gouvernance, le renforcement de la planification territoriale de l’offre de santé, la création de la Haute Autorité de la Santé, d’une Agence des médicaments et des produits de santé et d’une Agence du sang et produits dérivés du sang, la révision de l’organisation de l’administration centrale, la création de groupements sanitaires territoriaux et la valorisation des ressources humaines par une répartition équitable des services hospitaliers sur l’ensemble du territoire national.
De même, M. Ait Taleb a réaffirmé que cet important projet de réforme bénéficie de la haute sollicitude royale, concrétisée par les Directives Royales visant à repenser de manière radicale le système de santé et le coupler à la protection sociale, notamment la couverture maladie obligatoire​, et apporte un ensemble de privilèges pour les citoyennes et citoyens tout en accordant une grande importance aux ressources humaines.
A cet égard, le ministre s’est félicité de l’engagement sérieux et responsable ainsi que de la contribution efficace des centrales syndicales à l’amélioration des conditions des travailleurs de la santé et la réalisation de la paix sociale, réaffirmant l’engagement de son département à préserver les acquis et sa détermination à continuer à travailler et à coopérer avec tous les partenaires sociaux pour l’amélioration des conditions matérielles et morales du personnel de santé.
De son côté, M. Mayara a salué la démarche entreprise par le ministre de la Santé et de la Protection sociale lors de ce nouveau round de dialogue social sectoriel en visitant les centrales syndicales afin de se concerter sur les orientations générales du projet de la loi-cadre et de les impliquer dans les décisions pour assurer l’efficience et l’efficacité du système de santé.
Et de souligner que l’UGTM interagit de manière positive avec le projet de loi-cadre et s’implique avec force pour la réussite de la mise en oeuvre de ce Chantier Royal et contribuer à tous les chantiers de réforme du système de santé pour promouvoir les conditions des travailleurs de la santé au service du intérêts des citoyennes et des citoyens et réaliser la révolution souhaitée dans le secteur.


16/07/2022

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr. Khalid Aït Taleb, a rendu visite au siège central de l'Union Marocaine du Travail (UMT) ; où il s'est entretenu avec son Secrétaire Général, Monsieur El Miloudi Moukharik ainsi que les membres du Secrétariat Général de ce syndicat, et ce dans le cadre d'une nouvelle tournée du dialogue social avec les centrales syndicales.

Lors de cette rencontre, Monsieur Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale a indiqué que le projet de loi-cadre n°06.22 relatif au système national de santé, qui a été approuvé par le Conseil des Ministres présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que dieu l'assiste sera un levier de réforme du Système National de Santé.

Cette réforme du secteur de la santé se base sur une approche transversale et multidimensionnelle reposant sur quatre principaux piliers intégrés, élaboré en exécution des Hautes Instructions Royales pour la promotion du système de la santé pour qu'il soit à la hauteur du chantier de la généralisation de la protection sociale ordonné par le Souverain

Monsieur Khalid Aït Taleb a également mis l'accent sur le rôle majeur des centrales syndicales dans l'aboutissement de ce chantier royal, l'amélioration de la situation des professionnels de santé et la concrétisation de la paix sociale, rappelant l'engagement du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale à préserver les acquis et à œuvrer pour l'amélioration des conditions des professionnels de santé, ce qui se répercutera positivement sur la qualité des services de santé fournis aux citoyens, en étroite collaboration avec les acteurs sociaux.

De sa part, le Secrétaire Général de l'Union Marocaine du Travail (UMT), Monsieur El Miloudi Moukharik a exprimé l'engagement du syndicat en tant que partenaire fondamental dans la dynamisation du chantier royal relatif à la réforme du système de la santé et la généralisation de la protection sociale.

Monsieur El Miloudi Moukharik a salué la bonne volonté du Ministre de la Santé et de la Protection sociale pour renforcer les mécanismes du dialogue et adopter une approche participative via la communication avec les centrales syndicales et l'adhésion à un dialogue sérieux et responsable afin de trouver des solutions adéquates et améliorer les conditions professionnelles et sociales des professionnels de santé.

Cette visite entre dans le cadre d'un programme de rencontres que Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale tiendra avec toutes les centrales syndicales représentées dans le secteur dans les prochains jours.


15/07/2022

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, le Professeur Khalid Aït Taleb, a reçu le vendredi 15 juillet 2022, au siège du Ministère de la Santé et la Protection Sociale, Son Excellence M. Armando Barucco, Ambassadeur de la République d'Italie au Royaume du Maroc à Rabat.

Cette rencontre était une occasion pour discuter les perspectives des relations entre les deux pays dans le domaine de la santé, notamment en matière d'échange d'expertises et d'expériences.

Au début de la rencontre, le Professeur Khalid Aït Taleb a souhaité la bienvenue à l'ambassadeur d'Italie, soulignant l'importance de renforcer la relation entre le Maroc et l'Italie dans divers domaines d'intérêt commun.

De sa part, l'ambassadeur Italien a salué les efforts de déployés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, pour faire face à la pandémie du Coronavirus et aussi pour la gestion de la campagne de la vaccination, aussi à rendu hommage au citoyen marocain pour son esprit patriotique dont il a fait preuve et pour leur forte mobilisation dans la campagne nationale de vaccination.

Cette rencontre, qui s'est déroulée dans une ambiance cordiale et constructive, qui s'inscrit dans le cadre des efforts conjoints visant à renforcer la coopération bilatérale entre les institutions des deux pays, pour contribuer au développement du système de santé.


08/07/2022
 وزارة الصحة والحماية الاجتماعية تتمنى لكم عيد أضحى مبارك ​
06/07/2022

En application des Hautes Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives à la réforme et à la réhabilitation du secteur de la santé, et dans le cadre du renforcement de l'offre de soins et la mise en place de la Couverture Sanitaire Universelle, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Wali de la Région de Tanger-Tétouan-El Hoceima, et de Monsieur Gouverneur de la Préfecture de M'diq-Fnideq, et en présence du Président de la Fondation Hassan II pour la promotion des œuvres sociales au profit du personnel du secteur public de la santé , des élus et des représentants de la société civile, ont donné le coup d'envoi des services de la Clinique de jour de Martil, et ce le Mercredi 06 juillet 2022.

Cet établissement sanitaire sis au quartier Al-Aghras El bayt El atiq à Martil, a été construit par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, sur une superficie totale d'environ 26 005 mètres carrés, dont 5 494 mètres carrés couverts, avec une capacité litière de 34 lits, et une enveloppe budgétaire globale estimée à 89 millions de dirhams.

Cette clinique de jour est constituée d'unités spécialisées destinées aux examens externes d'une capacité de 09 lits, d'unité de prélèvements, d'unités de la consultation médicale spécialisée, de la kinésithérapie, de l'exploration fonctionnelle, et d'hospitalisation. De plus, cette clinique se compose d'autres unités médico-techniques d'une capacité de 25 lits, et elle comprend des services dont : les urgences, la radiologie, le laboratoire, le bloc d'hospitalisation maternité UTA, le bloc opératoire, la réanimation, et une salle de stérilisation. Elle comporte également une pharmacie, une morgue, des bureaux administratifs, une cuisine et une buanderie.

​Et afin d'assurer des services de qualité au niveau de ladite clinique de jour, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale l'a équipée des dispositifs médicaux et biomédicaux moderne de haute qualité et il a mobilisé des ressources humaines qualifiées composées de médecins généralistes, d'infirmiers en plus du personnel administratif et techniqu

Il est à noter que cette Clinique de jour à Martil, s'inscrit dans le cadre de la réduction des disparités territoriales, du renforcement de l'offre de santé de proximité au niveau de la Région Tanger-Tétouan-El Hoceima, permettant ainsi d'épargner à la population des déplacements vers d'autres structures sanitaires éloignées de leur lieu de résidence en quête de soins. 


30/06/2022

Suite aux hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l'assiste, visant à asseoir un modèle de développement social fondé sur les principes d'égalité d'équité et de solidarité. Et dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et l'Etat d'Israël pour promouvoir l'investissement et l'innovation dans plusieurs domaines dont la santé. Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr. Khalid Ait Taleb a présidé au siège du Ministère à Rabat, la cérémonie de signature du mémorandum d'entente entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et la Société I.M.S OVADIA GROUP LDT portant sur la construction de certains hôpitaux au Maroc.

Le présent mémorandum s'inscrit dans un cadre du partenariat public privé visant la réalisation d'un programme d'investissement portant sur la conception, la construction et l'équipement de certaines structures hospitalières avec une contribution financière de la part de la Société I.M.S OVADIA GROUP LDT estimée à 5 milliards de dirhams.

Ce programme d'investissement porte au titre de sa première phase, sur la construction de cinq structures hospitalières avec une capacité litière de 1000 lits, et ce au niveau des régions de Dakhla – Oued Eddahab, Fès – Meknès, Drâa – Tafilalet, la région de l'Oriental et la région de Marrakech – Safi.

Cette cérémonie est marquée par la présence des responsables et des cadres du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et du Ministère délégué auprès du Ministre de l'Economie et des Finances Chargé du Budget.

 


17/06/2022

En application des Hautes Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'Assiste, visant à fournir les soins de santé nécessaires à ses citoyens, particulièrement  les zones éloignées afin de réduire les disparités sociales ; et dans le cadre de l'amélioration de la qualité des services de santé de proximité octroyés à la population de la région de Guelmim et des zones limitrophes. La Direction Régionale du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale en collaboration avec la Wilaya de Guelmim Oued Noun, l'Agence pour la Promotion, le Développement Economique et Social des Provinces du Sud du Royaume et l'Association Marocaine Médicale de Solidarité ; organisent une caravane médicale pluridisciplinaire et ce, les 16, 17,18 et 19 Juin 2022 au niveau du Centre Hospitalier Régional de Guelmim et de l'Hôpital de proximité Bouizakarne.

Les activités de cette caravane médicale pluridisciplinaire seront lancées par Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale accompagné de Monsieur le Wali de la Région de Guelmim Oued Noun, Monsieur le Directeur Général de l'Agence pour la Promotion, le Développement Economique et Social des Provinces du Sud du Royaume, du Président de l'Association Marocaine Médicale de Solidarité et en présence des élus et représentants de la société civile.

Il est à noter que cette caravane médicale comprend plusieurs spécialités dont : la chirurgie générale, ophtalmologie, traumatologie, médecine cardiovasculaire, endocrinologie, pédiatrie, urologie, rhumatologie, dermatologie, neurologie, neurochirurgie, oto-rhino-laryngologie, gastro-entérologie, néphrologie, pneumologie, médecine dentaire, et autres services médicaux et curatifs.

Il est prévu que plus de 8000 citoyens issus de la région de Guelmim Oued Noun et les environs bénéficieront des services de cette caravane médicale, dans laquelle plus de 100 professionnels de santé ont été mobilisés, dont 40 médecins de diverses spécialités, et plus de 60 infirmiers et techniciens.

D'autre part, cette caravane médicale met à la disposition des patients bénéficiaires des médicaments et des dispositifs médicaux. Aussi, et pour faciliter les conditions de travail au corps médical et infirmier, en plus des équipements disponibles au niveau du Centre Hospitalier Régional de Guelmim et de l'Hôpital de proximité Bouizakarne, des équipements biomédicaux et logistiques importants ont été mobilisés: des unités mobiles de chirurgie contenant sept blocs opératoires, dont la chirurgie oculaire et la chirurgie générale, un laboratoire d'analyses médicales, une unité de dépistage du cancer du sein et une unité mobile dentaire.


17/06/2022

En application des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, tendant à  la réhabilitation et la réforme du secteur de la santé et à garantir des services de santé de proximité de qualité, qui répondent aux besoins de la population ; et en accompagnement à la croissance urbaine des provinces du sud, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale a rendu visite au Centre de Santé Urbain Bouizakarne au niveau de la Province de Guelmim, accompagné du Wali de la Région de Guelmim-Oued Noun, le Gouverneur de la Province de Guelmim, en présence aussi des élus et des représentants de la société civile, et ce, le vendredi 17 juin 2022.

Il est à noter que cet établissement de santé qui sert une population estimée de plus de 14 200 personnes, a été reconstruit et doter en équipements biomédicaux, avec une enveloppe budgétaire de près de 3 millions de dirhams et comprend actuellement plusieurs espaces dont : un dédié à l'accueil, deux salles de consultations médicales, une salle de soins infirmiers, une salle dédiée à la santé maternelle et infantile, une salle de vaccination, une salle dédiée à la sensibilisation en plus d'une salle de réunion, une pharmacie et d'autres espaces.

Lors de cette visite, le Ministre de la Santé et la Protection Sociale a lancé également les travaux du système d'information intégré basé sur le dossier médical numérique du patient qui permettera d'améliorer et faciliter le processus de prise en charge au niveau régional et national.​


11/06/2022

En application des Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives à la réforme et la réhabilitation du secteur de la santé, et dans le cadre du développement de l'offre sanitaire visant à accompagner la mise en œuvre du Projet Royal de la Protection Sociale, notamment la mise en place de la couverture sanitaire universelle. Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale accompagné de Monsieur le Gouverneur de la Province de Benslimane en présence des élus et des représentants de la société civile, donnent le coup d'envoi des services du centre de santé rural de deuxième niveau à Sidi Bettach à la Province de Benslimane, et ce le samedi 11 juin 2022.

Ce centre de santé rural a été reconstruit et équipé en partenariat entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, l'Initiative Nationale du Développement Humain, le Conseil Régional de Benslimane et le Conseil Communal de Sidi Bettach ; sur une superficie totale d'environ 3240 mètres carrés dont 800 mètres carrés couverts, avec une enveloppe budgétaire globale estimée à 4.617.854 dirhams.

Cet établissement sanitaire de Sidi Bettach se compose : unité d'accueil et d'orientation, salle d'attente, salle dédiée aux urgences, pharmacie, salle de soins, salle pour les soins de la santé maternelle et infantile, salle de consultation médicale, unité de gestion des déchets, salle de suivi de grossesse et d'accouchement, salle de pré-accouchement, salle d'accouchement, salle d'hospitalisation, salle de stérilisation, salle d'accueil des nouveau-nés, salle de stockage du placenta, bureau du médecin principal, bureau de l'infirmier en chef,  salle de permanence, buanderie en plus d'autres services.

Afin d'assurer la bonne marche des services de santé de base au niveau dudit centre, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mobilisé des ressources humaines qualifiées composée d'un médecin généraliste, une infirmière polyvalente et 08 sages-femmes veillant à assurer des prestations de santé et d'obstétrique. Ainsi le centre est équipé des dispositifs médicaux et biomédicaux moderne de haute qualité.

Il est à noter que la reconstruction et l'équipement de ce centre de santé rural de deuxième niveau à Sidi Bettach, s'inscrit dans le cadre de la réduction des disparités territoriales, de la réhabilitation du secteur de santé au niveau rural et l'amélioration de la qualité des services de santé de base, et des conditions de travail des professionnels de santé œuvrant au niveau de cet établissement


09/06/2022

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale Khaled Aït Taleb, en présence du Secrétaire Général et de l'Inspecteur Général, et de plusieurs responsables centraux, a présidé, ce Jeudi matin 09 juin 2022, à la Direction de la Population à Rabat, une cérémonie de réception des membres de la délégation sanitaire qui assureront la couverture médicale des pèlerins marocains pendant la saison du Hajj 2022-1443 de l'égire.

Khaled Ait Taleb a déclaré lors de son allocution devant les membres de la délégation sanitaire: « Vous avez été choisi parmi les membres de la délégation sanitaire pour cette année après avoir annulé le processus d'organisation du Hajj pendant deux saisons en raison de la pandémie corona, afin que vous ayez l'honneur de servir les invités du Très Miséricordieux et l'honneur de travailler dans une terre que Dieu a étendue pour le meilleur de l'humanité le prophète - Que la prière et la paix de Dieu soient sur lui –

Vous représentez votre ministère et votre pays dans les meilleures conditions auprès des autorités du Royaume d'Arabie Saoudite, par votre bon comportement, votre haute moralité et votre présence constante à la disposition des pèlerins.

 S'adressant aux membres de la délégation sanitaire, Monsieur le Ministre a déclaré : « Vous devez toujours vous rappeler que vous êtes des soldats invisibles au service des hôtes du Très Miséricordieux. Et parmi nos fidèles pèlerins, votre mission consiste à achever le travail qui vous est confié avec dévouement, sincérité et altruisme pour prendre soin de leur santé et assurer leur sécurité physique et psychologique. »

 Au vu de la situation épidémiologique que connaît le monde suite à la pandémie du Corona, Khaled Ait Taleb ajoute dans son discours : « Votre responsabilité s'incarne dans les différentes étapes préventives avant le traitement, car vous devez d'abord les sensibiliser et leur apprendre à prendre toutes les mesures de précaution pour prévenir diverses maladies, et d'autre part, il s'incarne dans l'octroi des premières prestations de soins de santé pour leur épargner les complications et les dangers de la maladie, en plus de fournir des services de santé si le besoin s'affirme, de suivre de près leur état de santé, de leur apporter un soutien moral et psychologique pendant la période de convalescence, en surveillant les risques potentiels pour la santé et en s'efforçant de trouver des moyens d'y faire face, et en mettant tout en œuvre pour pouvoir accomplir le Hajj avec facilité et aisance."

Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale a souligné que la méthodologie développée par le Ministère, qui s'appuie sur des points de santé fixes et mobiles, aidera les membres de la délégation sanitaire dans l'accomplissement de leurs tâches, ce qui leur permettra inévitablement de donner une avancée considérable de bonne qualité aux services de santé à travers le renforcement des moyens de prévention et en dispensant des conseils d'éducation sanitaire aux citoyens, les sensibilisant sur la nécessité d'édifier d'un circuit de coordination entre eux ;  de faire preuve d'abnégation et d'être les meilleurs ambassadeurs de notre Royaume  dans ces lieux saints.

A noter que la délégation sanitaire civile est composée de 34 personnels médicaux, infirmiers et administratifs ; Les 17 médecins, et les 14 infirmiers, en plus des cadres administratifs et techniques.


31/05/2022

A l'instar des autres pays de par le monde, le Maroc célèbre la Journée Mondiale Sans Tabac qui coïncide avec le 31 mai2022 sous le thème « Arrêtons le tabac pour notre santé et pour la santé de notre environnement », qui s'inscrit dans la continuité de la célébration de la journée mondiale de la santé 2022 « notre planète, notre santé ».

A cette occasion, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale lance, du 31 mai au 21 juin 2022, une campagne nationale, dans le but d'une part de sensibiliser la population sur les dangers du tabagisme et de renforcer le plaidoyer autour de cette problématique, d'autre part sensibiliser aussi sur son impact sur notre environnement.

Il est à rappeler que le tabac est la principale cause de décès et de maladies évitables. La prévalence du tabagisme au Maroc est de 13.4% chez les adultes âgés de plus de 18 ans, dont 26.9% des hommes et 0,4% des femmes [STEPS 2018], la prévalence du tabagisme chez les élèves âgés de 13 à 15 est de 6% [GYTS 2016] et environ 35.6% de la population est exposée au tabagisme passif dans les lieux publics et professionnels.

Selon les résultats de l'évaluation de l'impact épidémiologique et économique du tabagisme au Maroc réalisée en 2021, le tabac au Maroc était responsable en 2019 de 74 000 cas prévalent de cardiopathie ischémique, 4 227 nouveaux cas annuels du cancer du poumon. La mortalité attribuée au tabac en 2019 était de 12 800 décès prématurés. Le coût économique annuel du tabac au Maroc s'élève à plus de 5 milliards de Dirhams en 2019, représentant 8.5% des dépenses totales de santé (DTS) et 0.45% du PIB. Il se répartit entre le coût direct médical (60.9%), celui de la mortalité (33.0%) et de la perte de productivité liée à la morbidité (6.1%).

Ainsi, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale rappelle l'importance de l'implication de tous, individus, départements et société civile, dans le renforcement de la lutte contre le tabac, aussi bien en matière de prévention de l'initiation au tabagisme chez les jeunes, le soutien et l'accompagnement de l'abandon des habitudes tabagiques à travers l'adhésion aux services d'aide au sevrage tabagique disponibles dans les structures du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et le plaidoyer pour la mise en œuvre d'une législation stricte nécessaire pour la protection des non-fumeurs contre l'exposition à la fumée de tabac et l'interdiction de la consommation du tabac dans les espaces publics.

 

 

 


27/05/2022

En application  aux Hautes Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives à la refonte du secteur de la santé, et dans la continuité des chantiers d'amélioration de l'offre de soins, et l'optique de la généralisation de la protection sociale,  le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale visite le chantier de construction du Centre Hospitalier Provincial d'Ouezzane, accompagné de Monsieur le Wali de la région de Tanger – Tétouan – Al Hoceima,  et de Monsieur le Gouverneur de la province d'Ouezzane et en présence aussi des élus et des représentants de la société civile de la région et ce, le vendredi 27 mai 2022.

Il convient de noter qu'une enveloppe budgétaire de 300 Mdhs a été allouée à la construction de ce projet, qui s'inscrit dans le cadre du renforcement des infrastructures sanitaires au niveau de la région Tanger – Tétouan – Al Hoceima, et de l'offre soins au niveau de la province d'Ouezzane afin d'améliorer les services de santé de proximité pour les citoyennes et citoyens.

Ce centre sera construit sur une superficie de 7 ha 94 a dont 31 340 m² de superficie couverte, avec une capacité litière de 120 lits.

Le Centre Hospitalier Provincial d'Ouezzane sera doté des services d'hospitalisation de médecine, chirurgie, gynécologie-obstétrique et pédiatrie, d'un plateau médicotechnique comprenant un bloc opératoire, réanimation, Imagerie, laboratoires et urgences.

Ledit centre assurera ainsi, des services ambulatoires dont, les consultations spécialisées externes, les explorations fonctionnelles, l'hôpital du jour, la rééducation, l'hémodialyse, les prélèvements, le service dentaire et l'oncologie.

En parallèle des services logistiques et administratifs prennent part dans ce centre à savoir ; une pharmacie, une unité de stérilisation, une unité d'hygiène, une morgue et une unité de gestion des déchets, des magasins, des ateliers, une cuisine, une buanderie. Les espaces administratifs comprennent : la direction, le service d'accueil et d'admission, les pôles de gestions, la régie, les locaux du personnel et autres services.

Ainsi, ce projet hospitalier sera un gain de l'offre sanitaire, non seulement au niveau de la province d'Ouezzane, mais plutôt pour toute la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima puisqu'il contribuera à assurer un service de proximité et à soulager les citoyennes et les citoyens de la région des déplacements vers d'autres structures sanitaires plus loin.  


27/05/2022

En application des Hautes Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, et dans le cadre de la restructuration du système de santé national visant à  accompagner les chantiers de la généralisation de la couverture sanitaire universelle, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Wali de la région de Tanger-Tétouan-El Hoceima et de Monsieur le Préfet de la Préfecture de Larache, donnent le coup d'envoi des services  du centre de santé urbain de premier niveau « Oulad Hmaid » à Ksar El Kebir, en présence aussi des élus et des représentants de la société civile de la région et ce le vendredi 27 mai 2022.

Ce centre de santé a été construit en partenariat entre la commune de Ksra El Kebir, l'Initiative Nationale du Développement Humain (INDH) et la Délégation du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale à Larache, avec une enveloppe budgétaire globale estimée à 3.950.700 dirhams.

Le lancement des services de cet établissement vise à renforcer l'offre de soins de santé de base, et améliorer l'accès aux services essentiels de soins au profit de la population de Ksar El Kebir.

Le centre de santé « Oulad Hmaid » se compose d'un espace d'accueil, de 4 salles d'attente, de deux salles de consultations médicales dont une est dotée d'un appareil d'échographie, ainsi qu'une salle dédiée aux soins, une salle pour les soins de santé maternelle et infantile, une autre pour la planification familiale et un espace réservé à la sensibilisation et à l'éducation (classe des mères). Le Centre de santé comporte également un espace administratif, un dépôt et une pharmacie et autres services. 

Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mis à disposition des ressources humaines qualifiées, composées d'un médecin généraliste et de 4 infirmiers, pour assurer la prestation des services de santé au niveau de ce centre de santé.

Il est à noter que lancement de ce centre parvient en continuité des efforts du Ministère de la santé et la protection sociale pour élargir les services sanitaires de proximité à la population locale.

23/05/2022

Dans le cadre du renforcement des relations de coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et le Royaume de Belgique en matière de sécurité sociale, Monsieur Khalid AIT TALEB,  Ministre de la Santé et de la Protection Sociale du côté marocain, et S.E. Madame Véronique PETIT, Ambassadeur de Belgique à Rabat du côté belge procéderont à la signature de l'Arrangement administratif relatif à l'application de la Convention de sécurité sociale signée entre les Parties le 18 février 2014.

​Cet Arrangement prévoit les dispositions d'application la Convention de sécurité sociale qui entrera en vigueur le 1er juin 2022 et remplacera la Convention signée en 1968. Les nouveaux droits apportés par cette Convention sont :

  • L'élargissement du champ d'application personnel à toute personne soumise à la législation de l'un des Etats contractants ainsi qu'aux membres de leur famille et à leurs survivants.
  • Le droit des soins de santé pour les pensionnés qui reviennent résider dans leur pays d'origine;
  • Le droit aux allocations familiales aux pensionnés;
  • La totalisation des périodes d'assurance accomplies dans un pays tiers pour l'ouverture du droit aux prestations.​​


20/05/2022

En application des Instructions royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement de la réforme et la réhabilitation du secteur de la santé, notamment la mise en place de la couverture sanitaire universelle, et afin d'améliorer les services de santé de proximité pour la population de la province d'Azilal, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Wali de la région de Beni-Mellal- Khenifra, de Monsieur le Gouverneur de la province de Beni Mellal, de Monsieur Gouverneur de la province d'Azilal et de de Monsieur le Président Université Mohammed VI des Sciences de la Santé en présence d'une délégation des cadres et des compétences de la région ont donné le coup d'envoi des services du centre de santé rural du niveau 2 Aït Oukabli en province d'Azilal, et ce le vendredi 20 Mai 2022.

Ce centre de santé rural, qui couvrira une population de 7111 personnes, a été reconstruit sur une superficie totale d'environ 300 mètres carrés, et permettra aux habitants de la zone de bénéficier des services de santé primaires et des soins hospitaliers.

Le centre de santé rural du niveau 2 se compose d'une salle d'examens médicaux, d'une salle de soins, une salle d'attente de pré-accouchement, une salle d'accouchement, une salle de post-partum, une autre pour la santé de la mère et de l'enfant, une pharmacie, des bureaux, une buanderie et d'autres installations.

Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mobilisé des ressources humaines qualifiées qui assureront la prestation des services de santé et de maternité dans ce centre, notamment un personnel médical et paramédical composé d'un médecin, de 06 infirmières et infirmiers, et de deux sages-femmes.

 Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, en partenariat avec l'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, a doté ce centre de santé rural d'équipements modernes permettant aux habitants de la région de bénéficier des services de consultation médicale à distance en médecine générale et spécialisée.

L'établissement dispose ainsi des dernières solutions techniques pour les consultations en télémédecine pour les différentes spécialités, et possédant la plupart des dispositifs médicaux (diagnostic par ultrasons, électrocardiogramme, endoscopie, etc.). Le centre de santé rural bénéficie également d'un réseau internet via satellite de haute qualité pour le relier à un centre de télémédecine situé à l'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé de la ville de Casablanca.

Le personnel et les cadres de ce centre de santé ont été formés dans le domaine des techniques de télémédecine afin de leur permettre d'utiliser efficacement les appareils et d'exercer cette spécialité dans les meilleures conditions.

Il est à rappeler que cette visite de Monsieur et le Ministre et de la Délégation qui l'accompagne, s'inscrit dans le cadre de la réhabilitation de l'infrastructure sanitaire et du renforcement de l'offre sanitaire en province d'Azilal. Cela permettra d'améliorer les services de santé de proximité pour la population locale et réduire les disparités territoriales.

 


20/05/2022

Sous les Hautes Instructions Royales relatives au lancement d'une profonde réforme et réhabilitation du secteur de la santé, et dans le cadre des visites de terrain des établissements de santé dans différentes régions du Royaume. Et afin de surveiller les services de santé dispensés aux  citoyens et citoyennes, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr. Khaled Ait Taleb, accompagné du Wali de la région de Beni Mellal-Khenifra et du Gouverneur de la Province de Béni Mellal, a effectué jeudi 19 mai 2022, une visite au centre de référence de diagnostic précoce des cancers du sein et du col de l'utérus dans le quartier Rmila de Beni Mellal.

Cet établissement de santé vise à améliorer l'accès des femmes aux services de dépistage, de diagnostic précoce et de traitement des cancers du sein et du col de l'utérus dans l'objectif de réduire le nombre de décès et la morbidité associés à ces deux types de cancers. Et s'inscrit également dans le cadre de développement de l'offre de soins, renforcement des infrastructures sanitaires, et amélioration de l'accès aux services de santé   au profit de la population de la région Beni Mellal-Khenifra,

Par ailleurs, ce centre a été construit sur une superficie d'environ 500 m², avec une enveloppe budgétaire totale de 4 188 376 dirhams,  incluant les coûts de construction et d'équipement. Une équipe médicale et infirmière spécialisée en gynécologie obstétrique, médecine générale, et radiologie veille à assurer les prestations sanitaires et curatives dans ce centre.

Ce centre comprend plusieurs espaces sanitaires et administratifs, dont 6 salles de consultations médicales spécialisées à l'examen du sein et du col de l'utérus, une salle de mammographie, une salle d'échographie, et une autre salle dédiée à l'examen du col de l'utérus, ainsi que des salles d'observation, deux lits d'hospitalisation, et une unité de formation continue, et autres espaces sanitaires et administratifs.

 


17/05/2022

Le Mardi le 17 mai 2022, Le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, a effectué une visite à la région Lâayoune Sakkia El Hamra, accompagné de Monsieur le Wali de la région, le Gouverneur de la province de Lâayoune et le Gouverneur de la province de Tarfaya.

Le Ministre a visité certains chantiers de construction des établissements de santé, d'autres espaces sanitaires dans les villes de Laâayoune et Tarfaya, en plus du Centre Régional d'Oncologie et du Centre Hospitalier Régional Moulay Hassan Ben El Mahdi.

En marge de cette visite, Monsieur le Ministre a lancé l'opérationnalisation du système informatique intégré basé sur le dossier patient, ainsi que les travaux d'extension et de réaménagement du Centre Hospitalier Régional Moulay Hassan Ben El Mahdi.

Il est à noter que ces projets s'inscrivent dans le cadre du renforcement de l'offre de soins au niveau de la région Laayoune Sakkia El Hamra, et ce dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement pour les provinces du sud.


17/05/2022

En application des Instructions royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement de la réforme et la réhabilitation du secteur de la santé, et la mise en place de la couverture sanitaire universelle, et afin d'améliorer les services de santé de proximité pour la population, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Gouverneur de la province de Ouarzazate, lancent l'ouverture de deux centres de santé urbains de premier niveau et l'Institut Supérieur des Professions Infirmières et des Technologies de la Santé dans la province de Ouarzazate, et ce le Mardi 17 Mai 2022.​

  • Le Centre de santé  Douar Shams : couvre une population de 32 214 personnes, il est construit sur une superficie totale d'environ 1144mètres carrés, dont 487 de superficie couverte. Ce projet est financé conjointement entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et de la collectivité territoriale de Ouarzazate, d'un budget total de 2,3 millions de dirhams, il comprend plusieurs services dont une salle d'accueil et d'attente, des salles d'examens médicaux et autres salles pour les soins, et d'autres dédiés à la santé de la reproduction, en plus d'une salle de prélèvement et d'analyse, ainsi que d'autres structures sanitaires et administratives. Le centre fournira des services de santé, y compris une surveillance épidémiologique, consultations en médecine générale, soins infirmiers, suivi de la santé maternelle et infantile, suivi des maladies chroniques, Suivi de la santé des jeunes et des adolescents, y compris la santé scolaire, ainsi que des services d'éducation et de sensibilisation à la santé. Il est doté d'équipements et de fournitures médicales et biomédicales modernes et de haute qualité. Un personnel médical et infirmier composé de deux médecins généralistes et de infirmiers garantiront les prestations et les services de santé offerts aux patients par le centre.
  • Le centre de santé urbain du premier niveau, Sidi Daoud : Il est construit sur une superficie de plus de 531 mètres, dont 412 mètres carrés de superficie couvertes, avec un budget total de près de deux millions de dirhams, Il ciblera une population estimée à 35 700 personnes. Ce centre est doté d'équipements et de fournitures médicales et biomédicales modernes et de haute qualité, et il comprendra plusieurs services administratives et sanitaires, il s'agit d'une salle d'accueil et d'attente, des salles d'examen médical, de soins, de soins d'urgence, de prélèvement et d'analyse, une salle de programme de santé maternelle et infantile et de santé de la reproduction, en plus d'une pharmacie, de bureaux administratifs et d'autres services de santé. Un personnel médical et infirmier sera mise à disposition pour assurer le panier de soins médicaux et de soins infirmiers, la surveillance épidémiologique, le suivi des maladies chroniques, la santé maternelle et infantile, salle des jeunes et des adolescents, y compris la santé scolaire, ainsi que des services de sensibilisation et d'éducation sanitaire.

Monsieur le Ministre rend visite également à l'Institut supérieur des professions infirmières et des technologies de la santé annexée à Ouarzazate, son réhabilitation a coûté un budget total  de 13 millions de dirhams. Ce Projet comprendra la construction de plusieurs services, dont une salle multidisciplinaire, des salles de cours, les travaux pratiques, salle de formation, salle de réunions et salle d'archives, en plus d'autres services.

La réhabilitation de cet établissement rentre dans le cadre de la promotion et du renforcement du secteur de la formation dans le domaine des métiers infirmiers et des technologies de la santé pour assurer le développement du système de santé et la gouvernance dans le secteur de la santé au niveau de la région du Draa-Tafilalet.

Il est à noter que la construction de ces établissements de santé dans la province de Ouarzazate s'inscrit dans le cadre du renforcement de l'offre de soins et d'un infrastructure sanitaires sanitaire afin d'amélioration les services rendus à la population dans la région du Draa-Tafilalet.


17/05/2022

Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale (MSPS) célèbre la Journée Mondiale de l'Hypertension Artérielle (HTA), le 17 mai 2022, sous le thème « Mesurez votre tension artérielle avec précision, contrôlez-la, vivez plus longtemps ».

Cette célébration vise d'une part à améliorer les connaissances de la population générale sur l'importance de la prévention de l'HTA, son dépistage et son traitement ainsi que sur ses complications (cardiaques, rénales, vasculaires, ophtalmiques…) et d'autre part, c'est une occasion pour renforcer les compétences des professionnels de santé en matière de diagnostic et de prise en charge de l'HTA.

L'HTA est un problème de santé publique mondial, plus d'un milliard de personnes en souffrent. C'est l'une des principales causes de mortalité précoce dans le monde avec 9,4 millions de décès chaque année, soit 16,5% de l'ensemble des décès mondiaux.

Au Maroc, selon les résultats de l'enquête STEPS de 2018, sur les facteurs de risque des Maladies Non Transmissibles, l'HTA représente le principal facteur de risque des maladies cardiovasculaires, avec une prévalence de 29,3% chez la population âgée de 18 ans et plus. Ces résultats ont démontré que la prévalence de l'HTA augmentait significativement avec l'âge pour atteindre 69.3% chez les personnes âgées de 70 ans et plus.

Selon la même enquête, plus d'un tiers des répondants n'ont jamais mesuré leur tension artérielle. Ceci est plus marqué chez les hommes et en milieu rural, avec respectivement une proportion de 52% et 43.5%.

Pour faire face à ce problème de santé publique, le MSPS a mis en place un programme national de prévention et de contrôle de l'HTA depuis 1996. Ce programme mobilise, chaque année, un budget considérable pour l'achat des médicaments et l'équipement des Etablissements de Soins de Santé Primaires (ESSP) en matériels nécessaires au diagnostic et au suivi des malades (tensiomètres et ECG). Grâce aux efforts déployés, en 2021, le nombre des hypertendus pris en charge et suivis au niveau des ESSP a dépassé 1.250.000.

Malgré toutes ces réalisations, un effort de sensibilisation reste à renforcer.

A cet effet, le MSPS entreprendra plusieurs actions pour célébrer cette journée, notamment, une campagne médiatique et digitale ainsi que des actions de sensibilisation et de dépistage au niveau des structures de santé, impliquant tous les intervenants et partenaires.

 

 


16/05/2022

Dans le cadre des relations étroites de coopération qui unissent le Royaume du Maroc et la République du Mali, notamment le Cadre de Coopération Bilatérale en Santé liant le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale du Maroc et le Ministère de la Santé et du Développement Social du Mali, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Professeur Khalid AIT TALEB, a présidé le lundi 16 Mai 2022, en présence de Son Excellence Mr. Mahmoud Ben Labat MOHAMAD, Ambassadeur de la République du Mali à Rabat, la cérémonie de signature d'une convention de partenariat entre l'Agence Nationale de l'Assurance Maladie du Maroc (ANAM), représentée par son Directeur Général, Dr. Khalid LAHLOU, et son homologue Malienne, l'Agence Nationale d'Assistance Médicale (ANAM) du Mali, représentée par son Directeur Général Mr. Hameth Ben Hamane TRAORE, et ce au siège du Ministère, en présence des représentants des deux parties.

Cette convention, qui témoigne de la volonté commune des plus hautes autorités des deux pays à faire de la protection sociale un outil de développement, constitue un premier pas dans une démarche bilatérale visant à mettre en place un cadre de partenariat fructueux entre les deux agences nationales : l'ANAM du Royaume du Maroc et l'ANAM de la République du Mali.

La convention vise à mutualiser les efforts pour le renforcement optimal des capacités et le partage d'expériences entre les deux agences dans diverses domaines d'activité notamment le partage de documentation, les visites d'échanges et l'accompagnement des équipes sur le terrain, les sessions de formation continue et les stages de perfectionnement ainsi que la participation aux conférences et séminaires rentrant dans le champ de compétence des deux agences.

A souligner que du 16 au 20 mai 2022, l'ANAM-Maroc accueille une délégation malienne conduite par le Directeur Général de l'ANAM-Mali, et ce dans le cadre d'une visite d'étude visant l'échange d'expériences en matière de protection sociale.

En effet, ce voyage d'étude intervient dans le cadre de la réforme en cours du système de santé et du Régime d'Assurance Maladie Universelle (RAMU) au Mali. Il vise à s'imprégner de l'expérience Marocaine en matière de couverture médicale de base, particulièrement le Régime d'Assistance Médicale (RAMED) et ce afin de réussir les stratégies d'opérationnalisation de la Couverture Santé Universelle, en cours au Mali, en faveur de la population indigente.

Le programme de la visite comprend une série de séances de travail avec les responsables de l'ANAM ainsi que des visites sur le terrain des différentes structures impliquées dans la gestion du RAMED, afin de s'enquérir de près du processus d'immatriculation et de prise en charge des prestations médicales rentrant dans le cadre du Régime d'Assistance Médicale (RAMED) du Maroc.


12/05/2022

A l'occasion de la journée internationale des infirmières, le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale Pr. Khalid Ait Taleb adresse ses sincères remerciements et ses meilleurs vœux à tous les infirmiers, infirmières et techniciens de santé.

En célébration de cette journée, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale organise les premières assises nationales de la recherche en sciences infirmières et techniques de santé, et ce, les 12 et 13 mai 2022 à Rabat, en réunissant les différents acteurs et parties prenantes pionniers dans ce domaine.

Cette initiative a pour objectif d'avoir une vision éclairée et concertée, issue d'un débat institutionnel et d'une réflexion élargie, sur le processus d'instauration et de développement de la recherche dans le domaine des sciences infirmières et techniques de santé, bénéficiant ainsi des différentes expériences menées dans ce sens.

C'est aussi une opportunité pour asseoir une vision stratégique pour le développement de la recherche scientifique dans ce domaine, vu l'importance de celle-ci dans la préparation d'alternatives et solutions innovantes adaptées aux différents chantiers et projets de réformes du secteur de la santé.

Par la même occasion, une alliance des Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé est signée, afin de développer un dispositif inter-ISPITS, visant la promotion de la coopération et du partenariat dans les domaines de la formation et de la recherche en sciences infirmières et techniques de santé, à travers la mutualisation des ressources et moyens, le renforcement des compétences professionnelles et scientifiques des ressources humaines et l'échange d'expertise et des expériences scientifiques, techniques et administratives entre lesdits instituts.


25/04/2022

Le Maroc célèbre chaque année, la Semaine Mondiale de la Vaccination, à l'instar des autres pays du Monde. Le thème retenu pour cette année « La vaccination, un espoir pour la vie », vise à rappeler que la vaccination est une mesure clé des soins de santé primaires, un droit humain incontestable et l'un des meilleurs investissements dans le domaine de la santé.

En effet, les vaccins sont essentiels à la prévention et la lutte contre des flambées de maladies infectieuses et ils sont les garants de la sécurité sanitaire mondiale comme en témoigne la pandémie de COVID-19 où la vaccination s'est distinguée comme un levier majeur pour limiter voire maitriser la pandémie permettant ainsi un retour progressif à la vie normale.

La célébration de cette semaine offre une occasion pour renforcer la confiance de la communauté dans l'utilité des vaccins d'une part et d'autre part pour contribuer à rendre la population de plus en plus favorable à l'immunisation en respectant toutes les doses requises dans le calendrier national de vaccination pour une protection efficace aussi bien individuelle que collective contre les maladies à prévention vaccinale.

Grâce à la Haute sollicitude de sa Majesté le ROI MOHAMMED VI que DIEU l'assiste et à l'implication effective de son Altesse Royale la Princesse LALLA MERYEM, le Maroc fait partie des pays pionniers qui se sont engagés pour assurer aux enfants le droit à la santé en leur permettant l'accès à des vaccins sûrs, efficaces, de bonne qualité et gratuits selon les recommandations de l'Organisation Mondiales de la Santé et du Comité National Technique et Scientifique Consultatif de Vaccination. Ainsi, de grandes avancées ont été réalisées au Maroc en matière de vaccination contre les maladies cibles responsables auparavant d'un lourd fardeau de morbidité et mortalité chez les enfants de moins de 5 ans. Les efforts déployés dans le cadre du Programme National d'Immunisation, ont permis d'atteindre une couverture vaccinale nationale contre les maladies ciblées, dépassant 95%.


07/04/2022

Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale célèbre, avec l'appui du Bureau de l'OMS au Maroc, le 7 avril 2022, la journée mondiale de la santé sous le thème « Notre Planète, Notre Santé » et le slogan : « Agissons pour un air, une eau et des aliments plus sains ».

Cette journée est célébrée cette année dans un contexte sanitaire mondial marqué par la pandémie de la COVID-19 et l'augmentation des maladies liées à la dégradation de l'environnement. En adoptant le thème ''Notre Planète, Notre Santé'', elle vise à sensibiliser les décideurs surs, d'une part, l'importance de normaliser et de réglementer les seuils d'exposition de la population aux risques environnementaux et, d'autre part, l'urgence de repenser un monde où chacun a accès à un air pur, à l'eau et à la nourriture, un monde où les villes sont sûres et durables et où les populations ont la maîtrise de leur santé.

En effet, selon l'OMS plus de 13 millions de décès dans le monde, chaque année, sont dus à des causes environnementales évitables. Cela inclut la crise climatique qui est la plus grande menace pour la santé à laquelle l'humanité est confrontée.

Au niveau national, s'il est vrai qu'une diminution des principales maladies liées à l'environnement a été amorcée depuis plusieurs années, il n'en demeure pas moins que les risques sanitaires environnementaux restent un problème majeur de santé publique. Une étude récente, réalisée par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, a estimé que le taux de mortalité attribuable à la pollution de l'air ambiant était de 28 décès pour 100 000 habitants en 2019.

La célébration, cette année, de la journée mondiale de la santé constitue également une opportunité de sensibiliser le citoyen et le professionnel marocain autour de l'importance de l'environnement et des causes environnementales susceptibles d'impacter la santé humaine, notamment : le changement climatique, la pollution de l'air, la pollution des ressources en eau, la gestion non adaptée des déchets à risque et l'usage abusif des antibiotiques en santé humaine et animale.

 


08/03/2022
Journée internationale des femmes
25/02/2022

Dans le cadre de la politique sanitaire du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, relative à améliorer les services de santé de proximité pour la population locale et réduire les disparités territoriales, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Wali de la région de Rabat-Salé -Kenitra, de Monsieur le Gouverneur de la province de Sidi Kacem, et de Messieurs les Présidents des Communes, ont donné le coup d'envoi des activités de la maison d'accouchement du centre de santé urbain de deuxième niveau à Ain Dfali, en province de Sidi Kacem, et ce le vendredi 25 février 2022.

La maison d'accouchement d'Ain Dfali a été reconstruite par le Ministère de la santé et de la Protection Sociale en appui du fonds de développement rural, et a été équipé de dispositifs médicaux et biomédicaux avec une enveloppe budgétaire totale estimée à 2 millions de dirhams.

Cet établissement se compose d'une salle d'accueil, une salle d'admission, une salle pour les expectantes, une salle d'accouchement, deux salles de suites de couches, une pharmacie, une salle de repos, une cuisine et une buanderie, ainsi que d'autres installations.

Un personnel médical et paramédical qualifié composé d'un médecin, de deux infirmières et six sages-femmes, a été mobilisé pour assurer les services de cet établissement.

La maison d'accouchement couvrira plus de 31 000 personnes des habitants d'Ain Dfali et de Bni Oual.

Il est à rappeler que la mise en service de cette maison d'accouchement permettra d'améliorer les conditions d'accueil des femmes enceintes, de leur accouchement et leur hospitalisation avec une meilleure prise en charge elles et leurs nouveaux nés.

Ainsi, cette maison d'accouchement contribuera à réduire la mortalité maternelle et infantile, et à étendre l'accès aux programmes de santé maternelle et infantile, tout en améliorant les conditions de travail des professionnels de santé.​


25/02/2022

          En application des Instructions royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement de la réforme et la réhabilitation du secteur de la santé, notamment la mise en place de la couverture sanitaire universelle, et afin d'améliorer les services de santé de proximité pour la population locale et réduire les disparités territoriales, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Wali de la région de Rabat-Salé -Kenitra, de Monsieur le Gouverneur de la province de Sidi Kacem, et de Messieurs les Présidents des Communes, ont donné le coup d'envoi des activités du service de l'hôpital de proximité de Jorf El Melha, en province de Sidi Kacem, et ce le vendredi 25 février 2022.

          Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a construit ce nouvel hôpital sur une superficie de 33.800 mètres carrés, d'une capacité litière de 45 lits et avec une enveloppe budgétaire estimée à 88.194.648 dirhams. Il est équipé de dispositifs et d'équipements médicaux et biomédicaux modernes et de qualité.

Cet hôpital est composé d'une unité médicale, d'une unité de la santé de la mère et de l'enfant (service de gynécologie- obstétrique, service de pédiatrie), un service d'urgences, deux salles d'examens radiologiques, un bloc opératoire comprenant un complexe chirurgical, quatre salles de consultation externe, une unité de stérilisation, un espace d'accueil, un laboratoire équipé des derniers dispositifs, en plus d'une pharmacie et d'autres installations.

Un personnel médical et paramédical qualifié composé de 5 médecins généralistes, 4 médecins spécialistes, 51 infirmières et infirmiers, aussi un personnel technique et administratif, a été mobilisé pour assurer les services de cet établissement.

L'hôpital de proximité couvrira plus de 130 000 personnes des habitants de 2 communes urbaines et de 5 communes rurales.

Il est à rappeler que la mise en service de cet hôpital s'inscrit dans le cadre du renforcement de l'offre sanitaire dans la région de Rabat-Salé-Kenitra. Cela permettra d'améliorer les services de santé de proximité pour la population locale, et évitera le déplacement vers d'autres centres hospitaliers.

 


22/02/2022

En application des Instructions royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement de la réforme et la réhabilitation du secteur de la santé, et la mise en place de la couverture sanitaire universelle, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné du gouverneur de la préfecture  des arrondissements Ain Sebâa -Hay Mohammadi,  ont donné le coup d'envoi des activités du service de psychiatrie au niveau du Centre Hospitalier Provincial de Casablanca, à Hay Mohammadi de Casablanca, et ce le mardi 22 février 2022.

Ce service a été construit dans le cadre du partenariat entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et la wilaya du grand Casablanca, sur une superficie totale de 1125 mètres carrés, dont 746 mètres carrés couverts, d'un budget total estimé à 7 000 000 dirhams.

Ce service est constitué d'une unité de consultations externes, une unité des urgences, deux unités d'hospitalisation, dont une dédiée aux hommes et une autre pour les femmes avec une capacité litière de 19 lits, en plus de deux chambres d'isolement pour les patients perturbés. Le service comprend également une pharmacie, deux restaurants, deux cours, une salle de douche et autres unités.

Un personnel médical et paramédical spécialisé en santé psychique et mentale, composé de deux médecins et de 22 infirmiers, en plus d'un personnel technique et administratif, ont été mobilisé pour assurer les services de cet établissement.

De ce fait, l'offre de soins de santé psychique et mentale sera renforcée dans la région de Casablanca-Settat, ce qui permettra un meilleur accès aux services hospitaliers pour les patients, et atténuera leurs souffrances ainsi que celles de leurs familles.

Il est à noter que l'unité externe de psychiatrie couvrira le suivi d'environ 5000 patients.


21/02/2022

En application des Instructions Royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement d'une profonde réforme et réhabilitation du secteur de la santé, et afin d'améliorer les services de santé de proximité pour la population locale et réduire les disparités territoriales, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le gouverneur de la province de Kenitra, et en présence de Monsieur le Président du Conseil de la commune de Mnasra, ont inauguré le centre de santé rural Oulad Assal, à la commune Mnasra , en province de Kenitra, et ce, le lundi 21 février 2022.

 Il est à noter que l'inauguration de ce centre de santé rural s'inscrit dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural. Il a été reconstruit et aménagé sur une superficie de 363 mètres carrés, avec un budget total estimé à 1.400.000 dirhams. 

Ce centre de santé est équipé de dispositifs et équipements médicaux et biomédicaux essentiels. Une équipe médicale et paramédicale qualifiée composée d'un médecin, d'un infirmier en chef et de trois infirmières assurera la prestation des services de santé dans cet établissement.

Ce centre de santé couvrira plus de 12 000 personnes des habitants de la commune rurale de Mnasra. Le panier de soins est constitué de consultations médicales, de soins infirmiers, de la santé maternelle et infantile, du suivi des patients atteints de tuberculose et de maladies chroniques telles que le diabète et l'hypertension, ainsi que des services de santé scolaire et de sensibilisation.

 




16/02/2022

Dans le cadre de la restructuration du système de santé national pour accompagner les chantiers de la généralisation de la protection sociale, et en application des Instructions royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, relatives au lancement d'une profonde réforme et réhabilitation du secteur de la santé, Monsieur le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, accompagné de Monsieur le Wali de la région de Rabat-Salé-Kenitra , de Monsieur le préfet de la préfecture de Salé, et en présence de Monsieur le Maire de la ville de Salé, de Monsieur le Président du Conseil de la Préfecture de Salé, donne le coup d'envoi de la mise en service de plusieurs établissements de santé à la préfecture de Salé, et ce, le mercredi 16 février 2022.

En effet, il s'agit du lancement des services de quatre établissements de santé, au niveau de l'arrondissement de Bouknadel, l'arrondissement de Mrissa, l'arrondissement d'Al-Ayada et l'arrondissement de Bettana.

En ce qui concerne la commune urbaine Bouknadel, les services du « Centre de santé urbain, de premier niveau, Montazah », le lancement était en présence de Monsieur le Président du Conseil de la commune de Bouknadel. Ce centre était construit et équipé dans le cadre d'un partenariat entre le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et l'Initiative Nationale pour le Développement Humain, sur une superficie totale de 1 400 mètres carrés, dont 380 mètres carrés couverts, et d'un budget total de 2 743 779 dirhams. Cette structure de santé comprend plusieurs services, dont un espace d'accueil, une salle de consultation médicale, une salle pour les soins infirmiers, une salle d'attente et autres dédiées à la santé reproductive, une salle pour la vaccination des enfants, et une autre pour la sensibilisation sanitaire et d'éducation thérapeutique, en plus d'une pharmacie et d'autres services.

Il est à prévoir que ce centre de santé urbain couvrira une population d'environ 15 000 personnes, avec un panier de soins comprenant des consultations médicales et paramédicales, un suivi de la santé de la mère, de l'enfant, des jeunes et des adolescents, en plus du suivi des maladies chroniques et de la sensibilisation à la santé et à l'éducation thérapeutique. Une équipe médicale et paramédicale composée d'un médecin, d'une infirmière et de trois sages-femmes assurera la prestation des services de santé dans ce centre.

Dans l'arrondissement de Mrissa, les services du « Centre de santé urbain, de premier niveau, Said Hajji » ont été lancés, après sa restructuration par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale en partenariat avec le Conseil de la Préfecture de Salé, avec un budget total de   1 250 000 dirhams, et d'une superficie totale de 1 150 mètres carrés, dont 310 mètres carrés couverts. Ce centre de santé urbain cible une population estimée à 46 378 personnes. Afin de garantir les services de santé dans ce centre, le Ministère a mobilisé un personnel médical, paramédical et administratif, composé de trois médecins généralistes, trois infirmiers, deux sages-femmes et un administrateur, et ce dans le cadre de la modernisation, l'amélioration et l'optimisation des services de santé et de prise en charge de la population.

Au niveau de l'arrondissement d'Al-Ayayda, les services du « Centre de santé urbain, de premier niveau, Ibn Al-Haytham » ont été lancés, après sa restructuration par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale en partenariat avec le conseil de la préfecture de Salé, avec un budget total de 1 850 000 dirhams, et d'une superficie totale d'environ 877 mètres carrés, dont 396 mètres carrés couverts.

Ce centre de santé, qui ciblera une population d'environ 54 000 habitants, se compose d'un espace d'accueil, d'une salle d'attente, de quatre salles de consultation médicale, d'une salle de santé reproductive, d'une salle de soins infirmiers et d'une autre de vaccination, en plus d'une pharmacie. Il était également équipé de divers dispositifs et équipements médicaux et biomédicaux.

Quant à l'arrondissement Bettana, les services du « Centre de santé urbain, de premier niveau, quartier Moulay Ismail » ont été lancés, après son extension et sa restructuration par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, avec une enveloppe budgétaire totale de 2 053 053 dirhams. Ce centre de santé urbain cible une population d'environ 20 000 personnes et se compose de plusieurs services dont : un espace d'accueil, une salle d'attente, deux salles de consultation médicale, une salle de soins infirmiers, une autre dédiée aux maladies chroniques, une salle de vaccination des enfants, et une autre de sensibilisation sanitaire et d'éducation thérapeutique, en plus d'une pharmacie et d'autres services. A cet effet, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a mobilisé des ressources humaines qualifiées pour assurer la prestation des services de santé dans ce centre, dont un personnel médical et infirmier composé de deux médecins et de quatre infirmiers.

Il convient de noter que le lancement des services de ces établissements de santé s'inscrit dans le cadre de la réhabilitation des infrastructures sanitaires au niveau de la région Rabat-Salé-Kenitra, et du renforcement de l'offre sanitaire dans la préfecture de Salé afin d'améliorer les services de santé de proximité pour les citoyens et citoyennes.


01/12/2021

A l'instar des autres pays du monde, le Maroc célèbre la journée mondiale de lutte contre le sida le 1er décembre 2021, sous le slogan : : « Mettre fin aux inégalités. Mettre fin au SIDA. Mettre fin aux pandémies ». De ce fait, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale lance une campagne nationale de sensibilisation et de dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles-sida en milieu universitaire, qui s'étend jusqu'au 3 décembre 2021 et qui a pour objectif de contribuer à la promotion de la santé sexuelle et reproductive en milieu universitaire, notamment dans le contexte de la pandémie de covid-19.

Cette campagne s'inscrit également dans les efforts fournis par le Ministère, dans le cadre de sa stratégie nationale de la promotion de la santé des adolescents et des jeunes, qui attache une grande importance à la prévention et à mettre à disposition une information valide. Elle vise également à sensibiliser les étudiants et les impliquer dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive, et dans la prévention des infections sexuellement transmissibles et du sida et faciliter l'accès aux services de détection précoce.

A cet effet, des activités de sensibilisation seront programmées durant cette campagne au niveau des cités et des résidences universitaires, des centres médico-universitaires, et des espaces santé jeunes.  Également, Une campagne digitale sera lancée au niveau des portails institutionnels et réseaux sociaux du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, et ceux des différents partenaires.

Il est à rappeler que dans le cadre du plan stratégique national de lutte contre le VIH/Sida 2020 – 2023, et grâce aux efforts conjoints du Ministère de la santé et de la Protection Sociale et ses partenaires, notamment les institutions gouvernementales et les organisations de la société civile, le taux de prévalence du VIH reste faible aux alentours de 0.08%, et plus élevé chez la populations clés et vulnérables. Le nombre estimé des personnes vivants avec le Vih est de 22 000 dont 17 465 sous traitement antirétroviral gratuitement dans 25 centres de référence de prise en charge.

Ces acquis font partie des mesures prises pour éliminer le VIH/sida d'ici à 2030, en tant que problème de santé publique, conformément aux objectifs de développement durable auxquels notre pays s'est engagé.


25/11/2021

Sous le slogan « Face à la grippe, Je me protège », le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale lance la campagne nationale de prévention contre la grippe saisonnière, dans l'objectif de réduire le risque des complications graves, surtout chez les personnes vulnérables.  Cette campagne se poursuivra tout au long de la saison grippale.

La grippe est une infection virale aigue des voies respiratoires, survenant sous forme d'épidémies saisonnières durant l'automne et l'hiver. Il s'agit d'une maladie généralement bénigne, pouvant néanmoins entrainer de graves complications, voire le décès, chez les personnes vulnérables, notamment les femmes enceintes, les enfants de moins de 5 ans, les personnes âgées et/ou souffrant de maladies chroniques. La vaccination demeure le meilleur moyen pour se prémunir d'une issue grave de cette infection. 

Dans le contexte sanitaire inédit de la pandémie de Covid-19, où la co-circulation du virus grippal et du virus SARS-COV2 n'est pas exclue, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale souligne l'importance d'une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque et rappelle que le respect rigoureux des mesures barrières, d'hygiène et de distanciation physique permettent de prévenir à la fois la Covid-19 et la grippe.


11/10/2021

A l'occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale lance une campagne nationale de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux, du 10 au 17 octobre 2021, sous le slogan « : Le trouble mental est un état de santé…la dignité et les droits pour vous et moi ». Et ce, dans le but de promouvoir les droits de ces personnes, de démanteler les préjugés associés à leurs troubles et de Sensibiliser les proches, les familles et la société à l'importance de les accompagner pour parvenir à leur rétablissement

Cette journée est une occasion pour sensibiliser le grand public et les professionnels de la santé aux problèmes rencontrés par les personnes atteintes de troubles mentaux, en particulier la stigmatisation.

Pendant plusieurs siècles, les personnes atteintes de troubles mentaux ont vécu dans des conditions précaires, rejetées et marginalisées par la société, en raison de préjugés et d'attitudes négatives à leur égard, en particulier le fait de les catégoriser en tant que des personnes violentes, impuissantes, démotivées, moralement déficientes et incurables...

Des enquêtes ont montré que les attitudes sociales négatives envers les personnes atteintes de troubles mentaux constituent des obstacles à leur accès rapide au traitement. L'organisation mondiale de la santé estime que plus de 50 % des personnes atteintes de troubles graves ne reçoivent aucun traitement, ainsi ces attitudes affectent négativement leur famille et relations sociales et entravent leur réinsertion. La stigmatisation touche davantage les personnes lorsqu'elle provient des proches et des membres de la famille, tandis que le soutien affectif de l'environnement familial est un pilier essentiel afin de faciliter le rétablissement.

Ainsi, l'organisation mondiale de la santé a recommandé la promotion des droits des patients et a considéré la lutte contre la stigmatisation des troubles mentaux comme l'un des axes principaux dans le domaine de la santé mentale. 


04/08/2021

Dans le cadre des efforts du Royaume en matière de gestion de la pandémie Covid 19, et afin d'accélérer le rythme du processus national de vaccination contre la Covid-19, le Ministre de la Santé, le professeur Khalid Ait Taleb, a présidé, accompagné du Gouverneur de la province de Nouacer, l'inauguration du premier centre de vaccination numérique et intégré au Maroc.

Situé dans le quartier Errahma à la Province de Nouaceur, sur une superficie de 2 200 m2, ce Vaccinodrome numérique a pour objectif la vaccination de 3000 à 4000 personnes par jour. 

 Il est à noter que ce centre permettra la digitalisation de l'ensemble du processus de vaccination à travers un système QR code qui permet la traçabilité des citoyens tout au long du circuit de vaccination. De l'enregistrement, en passant par le dépistage, ainsi que le suivi du rythme du processus de vaccination au quotidien. De la sorte, ces données permettent une analyse du nombre de patients dépistés, vaccinés, et traiter, ainsi que la durée de chaque opération.

Ce centre présente également plusieurs caractéristiques qui en font un environnement totalement maîtrisé grâce à des capteurs intelligents qui permettent le contrôle de la chaîne du froid des vaccins, ainsi que la supervision, la gestion et l'analyse des données médicales, environnementales et logistiques.

Il est à noter que la création de ce projet renforcera l'image du Royaume du Maroc en tant que modèle dans la gestion exemplaire de la pandémie de Covid-19 et de ses effets, et consolidera également l'ambition de notre pays d'atteindre une souveraineté sanitaire unique. en développant un système de santé plus intelligent et plus innovant.



30/06/2021

 Le Ministère de la Santé lance, entre le 30 juin et le 31 juillet 2021, une campagne nationale de valorisation des efforts des professionnels de santé en leur rendant hommage pour leur engagement ; et ce à travers de nombreux supports de communication qui seront diffusés à la télévision et à la radio, et sur les pages officielles du Ministère ainsi que sur les réseaux sociaux. C'est une occasion pour le Ministère de la Santé d'exprimer toute la reconnaissance pour les efforts et les sacrifices considérables fournis, par les professionnels de santé, toutes catégories confondues, malgré les difficultés et les contraintes que connaît le système de santé, dans le but d'améliorer et d'optimiser les services de santé offerts aux citoyennes et citoyens et d'assurer leur continuité.

Cette campagne nationale vient également honorer le travail respectable et héroïque de ces professionnels de premières lignes pour lutter contre la pandémie du coronavirus, ainsi que leur implication et leur sens de responsabilité pour la réussite de la campagne nationale de la vaccination. Cet esprit de sacrifice et d'engagement envers les valeurs de citoyenneté dans des circonstances difficiles et exceptionnelles, malgré la peur, l'anxiété et le risque d'infection, mérite tous sentiments de gratuite et de fierté. De ce fait, ils ont reçu, l'honneur de l'hommage et de la satisfaction Royale dans le discours du Trône, qui coïncidait avec le 21 anniversaire de l'intronisation de Sa Majesté lors de discours, Sa Majesté, que Dieu le protège, s'est adressé aux autorités publiques avec reconnaissance et appréciation en particulier pour les professionnels de la santé pour avoir accompli leur devoir de la manière requise, afin de limiter la propagation de l'épidémie du coronavirus.​

Aussi, cette initiative s'inscrit aussi dans le cadre de la valorisation du capital humain œuvrant dans le secteur de la santé, et elle vient rappeler les évènements les plus marquants de sa mobilisation ainsi que les grands succès qu'il a accumulé avec compétence et professionnalisme. C'est également une reconnaissance des efforts fournis pour la réussite du projet royal prévu pour réformer et réhabiliter le système national de santé, dans l'objectif d'asseoir le nouveau modèle sanitaire dans notre pays.

 

 


25/06/2021

Le Ministère de la Santé organise les vendredi et samedi 25 et 26 juin 2021 au palais des congrès à Skhirat, une rencontre nationale sur la gestion des ressources humaines dans le secteur de la Santé.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de l'accompagnement de la mise en œuvre du projet Royal relatif à la généralisation de la couverture sociale lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Tenant compte des changements structurels et de l’importance des ressources humaines au sein du système de la santé. Son objectif de est de mettre en exergue l’ensemble des sujets actuels qui concernent la gestion des ressources humaines.
A cet effet, l’évènement sera marqué par l’organisation de la septième réunion du Comité central de coordination de la formation aux niveaux des Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et des Techniques de la Santé (ISPITS), et ce dans le but d’assurer des ressources humaines qualifiées capables de fournir des soins de santé de qualité dans toutes les régions du Royaume.
Lors des travaux de cette rencontre, il sera exposé les principaux projets et réformes que le Ministère de la Santé prévoit d’entreprendre, tel que le projet de réhabilitation du système de formation, via l’augmentation de la capacité de formation des institutions affiliées, et la hausse du niveau de coordination et de partenariat entre les secteurs public et privé en matière de formation. Ainsi que l’expérience du Ministère de la Santé dans le cadre de la régionalisation avancée précisément dans la gestion régionale des ressources humaines afin de l’évaluer, et d'explorer les possibilités et les pistes d’amélioration.
Aussi, cette occasion sera une opportunité d'étudier les moyens d'améliorer les mécanismes de simplification et de digitalisation des procédures et des formalités administratives au niveau du Ministère de la Santé et de ses institutions dans le but d’améliorer la relation entre l'administration et ses usagers et faciliter l'accès aux services administratifs.
Cette rencontre sera caractérisée par la participation des responsables de la gestion des ressources humaines et de la formation au niveau des régions, elle sera aussi soldée par une série de propositions et recommandations afin d’élaborer un plan stratégique de développement des ressources humaines pour la période 2021-2022, qui répondra aux nouveaux défis conformément aux orientations Royal.
25/06/2021

Le Ministre de la Santé, Professeur Khalid Ait Taleb, et la représentante de l'Organisation mondiale de la santé « OMS » au Maroc, Madame Maryam Bigdeli, présideront le lancement des Premiers Ateliers sur l'élaboration de la Politique Pharmaceutique Nationale 2021-2025, et ce le vendredi 25 juin 2021.

Cet événement s'inscrit dans le cadre du partenariat entre le Ministère de la Santé et l'OMS, suite à l'annonce du lancement officiel du plan de travail de renouvellement de la Politique Pharmaceutique Nationale pour la période entre 2021 et 2025, et ce en application des instructions royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour  la mise en œuvre du projet national relatif à la généralisation de la couverture sociale, ainsi que l'accélération de l'activation de l'Assurance Maladie Obligatoire durant la période entre 2021 et 2022.

A cette occasion, les résultats de l'enquête nationale menée auprès de tous les acteurs du secteur pharmaceutique seront présentés, afin d'évaluer la précédente Politique Pharmaceutique Nationale (PPN) 2015-2020, et étudier collégialement toutes les propositions, en plus d'exposer les axes stratégiques qui seront les piliers de la nouvelle PPN 2021-2025.

Participeront à cette rencontre, les professionnels, les secteurs ministériels, les organismes publics concernés, les organisations internationales, les partenaires socio-économiques, les experts et chercheurs nationaux et internationaux.

Il est à rappeler qu'une série d'ateliers sur les divers aspects de la Politique Pharmaceutique Nationale sera organisé prochainement, dans le but d'englober tous les aspects possibles à la réussite de ce projet national afin de répondre aux aspirations actuelles et futures et défis.


Discours de Monsieur le Ministre de la Santé

 


24/06/2021

Le Ministère de la Santé, en partenariat avec l'Initiative Nationale pour le Développement Humain et l'UNICEF, organise du 24 juin au 24 juillet 2021, des journées de sensibilisation sur la nutrition maternelle et infantile sous le slogan : « Les 1000 premiers jours …. La base d'un avenir meilleur ! ». Cette campagne s'inscrit d'une part, dans le cadre du Programme National de Nutrition, qui vise à améliorer l'état de santé de chaque individu à travers une bonne nutrition et d'autre part, dans le contexte de la célébration du mois de la parentalité positive instituée au mois de juin de chaque année. Cet évènement s'inscrit également dans le cadre des efforts déployés par notre pays pour la valorisation de son capital humain.

Ces journées de sensibilisation s'alignent aussi bien avec les recommandations internationales qu'avec la vision du Ministère de la santé et de ses partenaires visant à promouvoir le développement de la petite enfance comme une composante clé du développement du capital humain. Les 1000 premiers jours de la vie qui couvrent la période de la conception jusqu'à l'âge de deux ans constituent la première fenêtre d'opportunité pour agir en faveur du développement optimal de l'enfant. Le rythme de croissance, notamment cognitif et cérébral, pendant cette période est sans équivalent à l'échelle d'une vie. Et toutes carences nutritionnelles qui surviennent pendant cette période peuvent entrainer des retards de croissance qui sont souvent associés à des retards de développement physique, cognitif, mental et émotionnel.

Ainsi, une alimentation saine et équilibrée, une stimulation psychosociale adéquate et des soins adaptés auront un impact important sur l'avenir de l'enfant, sur sa santé, son développement physique et intellectuel, sa socialisation et son bien-être.

 Cette campagne de sensibilisation à grande échelle, qui sera déployée chaque année, vise à promouvoir les actions essentielles en nutrition telles que l'alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse, l'allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de l'enfant, la diversification de l'alimentation de l'enfant à partir du sixième mois ainsi que la continuité de l'allaitement au sein jusqu'à l'âge de deux ans. La campagne permettra de renforcer les connaissances des femmes enceintes ou allaitantes, de leurs familles et des communautés sur les avantages de l'adoption de ces pratiques favorables à la bonne santé et nutrition de la mère et de l'enfant.  

Cette campagne se déploiera à travers de nombreuses actions de sensibilisation, notamment des webinaires destinés aux professionnels de la santé, des sessions interactives d'échanges avec les familles, une campagne digitale et médiatique ainsi que des actions de sensibilisation de proximité dans les établissements de santé. Elle impliquera les départements concernés et secteurs partenaires ainsi que la société civile.

A cet effet, le Ministère de la Santé a préparé en collaboration avec ses partenaires, un pack de supports audiovisuels et imprimés et des articles relatifs au thème qui seront mis à disposition du public et des acteurs sur le portail www.sehati.gov.ma



18/05/2022

Le protocole sanitaire pour les voyages internationaux a été actualisé, suite à la décision de la levée des mesures restrictives.
L’objectif dudit protocole est de minimiser les risques d’importation des cas de Covid-19, notamment en rapport avec des variants ou sous-variants n’ayant pas encore circulé au Maroc. 
Il sied de préciser que ce protocole vise à maintenir les acquis de notre pays dans le contrôle de l'épidémie Covid-19, grâce aux mesures anticipatives, prises sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l'assiste, notamment la grande campagne de vaccination anti SARS-CoV-2.​


ci-après les dernières mises à jour des Procédures :

 Voyages par voie aérienne  

 Voyages par voie maritime

Liens Utiles  

​                                   ​






31/05/2021

A l'instar des autres pays, le Maroc célèbre la Journée Mondiale Sans Tabac qui coïncide avec le 31 mai. Cette année, le thème identifié est « S'engager à arrêter de fumer pendant la Covid-19 », en totale synergie avec la large campagne mondiale lancée par l'Organisation Mondiale de la Santé depuis le 8 décembre 2020.

A cette occasion, le Ministère de la Santé lance, du 31 mai au 30 juin 2021, une campagne nationale, dans le but de sensibiliser la population sur les dangers du tabagisme et les avantages du sevrage tabagique, en particulier pendant la pandémie de la Covid-19.

Dans ce cadre également, le département de la Santé fait de toutes ses structures de soins et ses structures administratives, des espaces sans tabac, et ce en vue de renforcer la lutte contre ce fléau.

Il convient de noter, que l'arrêt du tabac est très bénéfique pour la santé même après l'apparition de pathologies qui lui sont liées. Ce bénéfice est d'autant plus grand que l'arrêt est plus précoce.

En effet, le tabagisme constitue un véritable problème de santé publique, c'est la principale cause de décès et de maladies évitables. La prévalence du tabagisme au Maroc est de 13.4% chez les adultes âgés de plus de 18 ans, dont 26.9% des hommes et 0,4% des femmes [STEPS 2018], la prévalence du tabagisme chez les élèves âgés de 13 à 15 ans est de 6% [GYTS 2016] et environ 35.6% de la population est exposée au tabagisme passif dans les lieux publics et professionnels.

Dans le monde, la consommation du tabac tue environ 8 millions de personnes par an dont environ 1,2 millions sont des individus exposés au tabagisme passif.​


https://www.sante.gov.ma/PublishingImages/2021/Carte%20Voeux%208%20Mars%202021-01.png?csf=1&e=ThWo50
08/03/2021
Journée Mondiale de la Femme​
25/01/2021

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste et la Haute sollicitude et la bienveillance humaine dont le Souverain ne cesse d'entourer l'ensemble des composantes du peuple marocain depuis l'apparition des premiers cas du coronavirus au Maroc, afin de protéger la santé et la sécurité des citoyens, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a donné Ses Hautes Instructions pour lancer une campagne nationale de vaccination massive, dans le but d'atteindre une immunité collective qui permettra de réduire le nombre des contaminations et de décès dus à cette épidémie.

En application des Hautes Orientations Royales, le Royaume du Maroc a acquis une dotation en vaccins au profit de 33 millions d'habitants (66 millions de doses du vaccin Covid-19). Il a reçu aujourd'hui, le vendredi 22 janvier 2021, les premiers lots du vaccin britanique « Astra-Zeneca » fabriqué à la République de l'Inde, et recevra les premiers lots du vaccin « Sinopharm », le mercredi 27 janvier 2021 de la République Populaire de Chine.

A cet effet, la campagne nationale de vaccination sera lancée officiellement, et de manière progressive au cours de la semaine prochaine. Cette campagne prévoit de couvrir des catégories cibles, en commençant par les personnes les plus exposées à la maladie Covid-19 et à ses complications, à savoir: les Professionnels de Santé âgés de 40 ans et plus, le Personnel des Autorités Publiques et des Forces Armées Royales ainsi que la Personnel de l'Education Nationale à partir de l'âge de 45 ans, en plus des personnes âgées de 75 ans et plus. Cette opération comprendra également, dans une première phase, les zones présentant des taux élevés de cas de contamination de la Covid-19.

Ainsi, les citoyennes et citoyens et les étrangers résidant au Maroc, cibles de la campagne, peuvent s'assurer ou recevoir leur rendez-vous et leur site de vaccination à partir du portail web www.liqahcorona.ma , ou en envoyant un SMS au numéro gratuit « 1717 » et ce, à partir du dimanche 24 janvier 2021, à midi.

Il est à noter que les deux vaccins précités, qui ont été choisis par le Royaume, ont été fabriqués conformément aux Normes Internationales, en affirmant leur efficacité et leur sécurité.

Par ailleurs, le Ministère de la Santé souligne la nécessité de poursuivre et maintenir le respect des mesures de prévention dont le port du masque, le respect de la distanciation physique et les règles d'hygiène générale, tout au long de l'opération nationale de vaccination.

En outre, le Ministère de la Santé fournira toutes les informations relatives à la campagne nationale de vaccination, à travers des supports audiovisuels, radiophoniques et électroniques qui seront diffusés dans les chaînes nationales Tv et radios et sur les réseaux sociaux du ministère ainsi que sur le portail web www.liqahcorona.ma .

 


www.sante.gov.ma
04/12/2020

Suite à l'évolution épidémiologique que connaissent certaines provinces du sud, et dans le cadre de mesures anticipatives pour faire face à la pandémie de la Covid-19, le Ministère de la Santé a mobilisé un appui logistique important au profit des hôpitaux des régions de Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Ed-Dahab et Guelmim-Oued Noon, en vue de renforcer la capacité litière de réanimation dans ces régions et assurer le traitement et l'hospitalisation des cas Covid-19.

Ainsi, Monsieur le. Wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra et Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de la Santé ont supervisé, vendredi 04 décembre 2020, l'activité la livraison de plusieurs équipements biomédicaux et logistiques modernes et hautement qualifiés dont les lits de réanimation, les respirateurs artificiels et un générateur d'oxygène, ainsi que des kits pour les tests antigéniques de dépistage rapide du coronavirus. Ceci améliorera davantage le niveau de prise en charge des patients Covid-19 dans les trois régions.

Durant la cérémonie de remise de ces équipements, à laquelle ont assisté des responsables locaux, provinciaux et régionaux, le Secrétaire Général du Ministère, Dr. Abdelilah BOUTALEB, a confirmé que les provinces du sud du Royaume avaient récemment connu une augmentation du nombre de cas de la Covid-19 dont les cas critiques et que le Ministère de la Santé a mobilisé tous ces équipements, dans le cadre de l'accompagnement et de l'appui centraux, afin d'améliorer les conditions de prise en charge des malades Covid-19 et soutenir les efforts louables du personnel médical, infirmier et technique, pour assurer leur mission humanitaire et noble surtout dans les circonstances de cette pandémie.

Il est à rappeler que le Ministère de la Santé réitère son appel à tous les citoyens, femmes et hommes, à maintenir le respect des mesures barrières, notamment le port de masque de manière appropriée, la distanciation physique et le lavage  des mains avec de l'eau et du savon ou l'utilisation du  gel hydroalcoolique plusieurs fois par jour, afin de réduire le nombre des cas d'infection et  faire face à la hausse du nombre de cas d'infection, surtout les cas critiques et graves, à l'horizon de l'engagement collectif dans l'opération nationale de vaccination contre le coronavirus.​


06/11/2020

​بمناسبة تخليد الشعب المغربي للذكرى الخامسة والأربعين للمسيرة الخضراء، يتشرف وزير الصحة خالد أيت طالب، ونيابة عن كل مكونات القطاع، بتقديم أصدق عبارات التهاني لصاحب الجلالة الملك محمد السادس نصره الله ولكافة أفراد الشعب المغربي

/PublishingImages/2020/11/grippe2-d.jpg
02/11/2020

Ce Lundi 02 Novembre 2020, le Ministère de la Santé lance la campagne nationale de prévention contre la grippe qui se poursuivra selon l’évolution de la situation épidémiologique.

Cette campagne, qui a pour slogan «Certains sont plus fragiles face à la grippe…Vaccinons-nous !.... Protégeons-nous et nos proches !» , cible les personnes à risque de complications graves voire de décès liés à la grippe. Il s’agit des femmes enceintes, des personnes souffrant d’affections chroniques (comme l’insuffisance rénale chronique, le diabète, les maladies cardiaques et affections pulmonaires chroniques…), des sujets âgés de 65 ans et plus ainsi que les enfants de moins de 5 ans.

Cette vaccination est aussi fortement recommandée chez les professionnels de santé car elle permet, en plus de la protection individuelle de ces derniers et de leur entourage familial et professionnel, la prévention de la transmission de la maladie aux patients admis dans les structures de soins.

Pour cette année, le vaccin grippal disponible est un vaccin quadrivalent (tétravalent). La composition du vaccin est adaptée annuellement, suivant la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Par ailleurs, dans le contexte sanitaire inédit que connaissent plusieurs pays du monde, dont le Maroc, où la co-circulation du virus grippal et du virus SARS-COV2 n’est pas exclue, le Ministère de la Santé souligne l’importance majeure d’une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque, et rappelle que le respect rigoureux des mesures barrières, d’hygiène et de distanciation physique permettent de prévenir à la fois la COVID-19 et la grippe.

Affiche

Dépliant

Spot Tv

Spot Tv (Amazighia)

10/10/2020

​Samedi 10 octobre, deux conventions de partenariat visant à promouvoir des normes de la santé et la sécurité au travail ont été signées à Rabat. Le Maroc vise, à travers la signature de ces deux nouvelles conventions, à atteindre une couverture sanitaire universelle d’ici 2022 et à promouvoir de bonnes normes et pratiques en matière de santé et de sécurité au travail.


La première convention, signée entre le ministère de la Santé, le Groupement interprofessionnel de développement et de sécurité (GIPSI) et la Fédération nationale de la santé (FNS), a pour objectif d'assurer la protection sanitaire au travail ainsi que le renforcement du dialogue interprofessionnel et du partenariat public-privé pour l'atteinte de la couverture de santé universelle
La seconde convention, signée entre l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) et la FNS, sous l’égide du ministère de la santé, a pour objectif d’atteindre la couverture de santé universelle à l’horizon 2022. Elle vise également à permettre la mise en œuvre des programmes de prévention et de l’organisation de l’offre de soins. Et ce, en faveur d’une régulation optimale des régimes de l’assurance maladie obligatoire de base.

/PublishingImages/2020/11/tetouane-d.jpg
05/10/2020
Le Ministre de la Santé, Pr. Khalid Ait Taleb a inauguré le samedi 03 octobre 2020, le service d'urgence du centre de santé provincial Saniat Rmel à Tétouan. Un projet qui s'inscrit dans le cadre du plan stratégique du Ministère de la Santé, d'un budget de 673.752 Dhs afin d'accélérer la mise à niveau des urgences à l'horizon de l'amélioration de la prise en charge des urgences médicales pré-hospitalières dans la province de tétouan.
03/09/2020

01/06/2020

Dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus responsable de la maladie « COVID-19 » au Maroc, le Ministère de la Santé lance l’application mobile de notification d’exposition à ce virus, dénommée «Wiqaytna ».

Cette solution mobile est lancée dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation, sous le thème « Restons vigilants, protégeons-nous mutuellement », dont l’objectif est d’inciter les citoyens à continuer à adopter les mesures de prévention limitant la propagation de ce virus, à savoir le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydro-alcoolique, le port du masque et la distanciation physique, et auxquelles s’ajoute l’utilisation de l’application « Wiqaytna », disponible à partir du 1er juin 2020 pour téléchargement sur Google Play, App store, et sur www.wiqaytna.ma .

L’application s’inscrit dans le cadre du renforcement du dispositif existant de prise en charge des cas contacts, mis en place par le Ministère de la Santé qui a démontré son efficacité, et qui reste le dispositif de base.

« Wiqaytna », basée sur la technologie Bluetooth et dont l’utilisation est volontaire, notifie ses utilisateurs en cas de proximité physique prolongée avec un autre utilisateur qui s’avère positif au Coronavirus dans les 21 derniers jours qui suivent le contact. Suite à cette notification, les équipes du Ministère de la Santé procèdent à une évaluation du risque d’exposition, et entrent en contact avec le cas notifié le cas échéant.

Il est à noter que cette application est réalisée conjointement par le Ministère de la Santé et le Ministère de l’Intérieur en collaboration avec l’Agence du Développement du Digital (ADD), l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunication (ANRT), et avec la contribution gracieuse, bénévole et volontaire d’entreprises marocaines expertes dans leurs domaines. Elle est autorisée par la Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel (CNDP) et disponible en open source.

Dans ce sens, le Ministère de la Santé incite les citoyens à inscrire les quatre mesures de prévention dans leurs habitudes quotidiennes, et appelle l’ensemble des acteurs associatifs, le secteur privé, les médias et l’ensemble des citoyens à contribuer massivement à cette campagne de sensibilisation.

Pour plus d’informations sur l’application, consulter le site www.wiqaytna.ma

Lien vers les supports de communication : https://bit.ly/2TGKtIb

Lien de la vidéo youtube : https://www.youtube.com/watch?v=3bPYxZysOFo&feature=youtu.be

24/05/2020



Le Ministère de la Santé vous souhaite Eid Mubarak

24/04/2020



Le Ministère de la Santé vous souhaite Ramadan Mubarak Karim

13/04/2020



Pour assurer la continuité de ses services pendant la période de confinement, L'INSTITUT NATIONAL D'ONCOLOGIE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH met le numéro suivant: 0537712455/68 à la disposition de ses patients, pour toute demande de renseignement et d’information concernant leur état de santé. Du lundi au vendredi De 09 hà 15 h

30/03/2020



Dans le cadre de renforcement de sa stratégie de communication digitale interne, le Ministère de la santé lance une application informatique interactive « Santé Connect » dédié aux professionnels de santé.

Cette nouvelle application disponible sur Android et IOS, vise à créer une nouvelle dynamique de communication strictement canalisée avec les professionnels de santé, en vue de leurs permettre un accès en temps réel à l'actualité et la formation médicale.

Ce nouveau canal va permettre aussi de mobiliser rapidement la famille de la santé, autour des défis émergents.

Cette application renferme tous les contenus numériques officiels, du Ministère de la Santé, en rapport avec Covid-19, en plus d’un contenu formatif pour le personnel de santé sur l’habillage et déshabillage des équipements de protection individuelle.

Comment télécharger l’application sante connect?

Vidéo démonstrative de l’application sante connect

03/03/2020
27/02/2020



SARS-CoV-2



24/02/2020

Le Ministère de la Santé et le Fonds des Nations unies pour la population FNUAP ont signé un plan de travail annuel visant à soutenir les programmes nationaux de santé reproductive et à appuyer la mise en œuvre des orientations stratégiques du plan "santé 2025."

24/02/2020



Le Ministre de la Santé, le professeur Khaled Ait Taleb, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Union africaine et de la Commission économique de l'Afrique, M. Mohamed Arouchi, et le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au Ministère de la Santé, Dr. Mohammed Youbi, ont participé le samedi 22 février 2020 à Addis-Abeba, à la réunion ministérielle d'urgence de l'Union africaine relative à l'épidémie liée au nouveau Coronavirus.

Lors de cette rencontre, le Ministre de la Santé a insisté que cette urgence de santé publique de portée international nécessite les efforts concertés des pays du continent africain tout en augmentant l'efficacité des mesures prises, soulignant que le dispositif mis en place par le Maroc en élevant le niveau de vigilance du Centre national des opérations d'urgence de santé publique relevant du Ministère de la Santé , du niveau vert à l'orange, et l'activation de la section centrale pour coordonner les mesures du secteur de la santé avec celles des autres départements concernés, notamment le Ministère de l’Intérieur, la gendarmerie royale, la santé militaire et autres départements.

Il a ainsi indiqué que le Maroc est resté fidèle aux recommandations sanitaires internationales, et n'a imposé aucune restriction aux voyages ou à la circulation des marchandises avec les pays touchés.

Compte tenu de la récurrence des crises sanitaires de portée internationale, le Maroc dispose d'un plan national de sécurité sanitaire, d'un centre national et de 12 centres régionaux pour les opérations d'urgence de santé publique, et d'équipes nationales et régionales d’intervention rapide et de réponse immédiate.

24/02/2020

L’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM) a tenu, le Mercredi 19 Février 2020 la vingt deuxième session de son Conseil d’Administration relatif à l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), sous la présidence du Professeur Khalid Aït Taleb, Ministre de la Santé. 

S’exprimant à l’ouverture de cette séance, le Ministre de la Santé, Président du Conseil a rappelé l’engagement du Royaume à atteindre la Couverture-Santé Universelle, et ce, conformément aux hautes orientations royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, appelant à la nécessité d’enclencher une dynamique nouvelle en matière de sécurité sociale, particulièrement dans le domaine de la Couverture-Santé. Le but étant de veiller à ce que l’ensemble de la population ait accès aux services de santé dont elle a besoin et à ce que ces services soit accessibles, et de qualité suffisante pour être efficaces.

Par ailleurs, le président du Conseil s’est félicité du lancement de la nouvelle stratégie de l’Agence 2020-2024, qui s’inscrit dans le sillage des Hautes Orientations Royales appelant à garantir l’accès équitable aux soins de santé et l’engagement gouvernemental d’atteindre 90% de taux de couverture d’ici 2025, ainsi que les responsabilités de l'Agence en matière de régulation, de développement de mécanismes de suivi et de vigilance, d’appui technique et de mise en place de moyens fluides, simplifiés et sécurisés d'échange et de coordination avec les parties prenantes.

Dans ce sens, le président du Conseil, a insisté sur l’importance de renforcer le dispositif de régulation et veiller à son application et son évaluation, afin d’assurer la pérennité des régimes, à travers notamment le renforcement du processus de renouvellement des conventions nationales, l’élaboration et la diffusion des protocoles thérapeutiques, la promotion du médicament générique, l’élargissement de la listes des médicaments remboursables, la mise en place d’un suivi médical coordonné…

Lors de son intervention devant les membres du Conseil d’Administration, le Directeur Général de l’ANAM, Dr Khalid Lahlou a présenté la nouvelle stratégie de l’Agence, qui reflète la volonté gouvernementale de repositionner l’ANAM et de renforcer son rôle de haute autorité de régulation, de contrôle et d’encadrement du système de couverture santé au Maroc et acteur principal assurant la bonne gestion régulière de celui-ci et son adéquation à toutes les préoccupations résultant des besoins actuels et futurs.

Il a également exposé devant les membres du Conseil les chiffres phares du rapport annuel global de l’AMO au titre de l’exercice 2018 qui fait état d’une population couverte de l’ordre de 10,1 millions de bénéficiaires. A fin 2018, les ressources de l’AMO ont été estimées à 12,37 Milliards de MAD de cotisations et contributions et les dépenses de l’AMO à 8,9 Milliards de MAD dont 31,5 % sont destinées aux médicaments. Il est à souligner que 3,2% de la population couverte est atteinte d’ALD, et elle consomme 51.5% des dépenses.

A fin 2018, les deux régimes ont enregistré un excédent d’exploitation cumulé qui a atteint 36.07 Milliards de Dirhams, soit 29.05 Milliards de Dirhams à la Caisse Nationales de Sécurité Sociale (CNSS) contre 7.02 Milliards de Dirhams à la Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS). L’évolution annuelle moyenne de la population couverte par l’AMO est de 4,6 % pour la période 2013 -2018. Durant la même période, les recettes de l’AMO ont enregistré une augmentation annuelle moyenne de 7.5% contre 10.5% pour les dépenses de l’AMO. 

Cependant, le restant à charge supporté par les assurés l’AMO, n’a cessé d’augmenter pour atteindre 34.5% pour les deux régimes à fin 2018, il a ainsi, augmenté de deux points depuis 2013. A noter que ce taux peut atteindre les 45% pour certaines affections de longue durée (ALD). Ce reste à charge élevé s’explique principalement par l’évolution technologique, la cherté des médicaments innovants ainsi qu’au non-respect d"une tarification nationale de référence non révisée depuis 2006 par les prestataires de soins et le recours à des prestations non remboursables par l’assurance maladie. 

Par ailleurs, les membres du Conseil ont pris connaissance des réalisations de l’Agence au titre de l’année 2019, principalement l’élaboration de la nouvelle stratégie de l’ANAM 2020-2024, ainsi que l’état d’avancement du processus de renouvellement des conventions nationales entamé depuis 2009, et couronné par la signature le 13 janvier 2020 de trois nouvelles conventions nationales entre la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, et les Prestataires et Etablissements de Santé du secteur privé. 

En effet, il est important de noter que le renouvellement de ces conventions nationales ne revêt pas uniquement un caractère tarifaire, mais représente aussi l’expression des nouvelles mesures qui permettront : la réduction du restant à charge des assurés, la simplification et la normalisation des procédures et la transparence dans la facturation des prestations. S’y ajoute l’instauration d’un climat de confiance et de dialogue entre les différentes parties, le respect des clauses conventionnelles avec la mise en place des modalités de contrôle et de suivi, et l’atteinte des objectifs relatifs à la maitrise médicalisée des dépenses (efficience thérapeutique, promotion du médicament générique, promotion de la prévention…)

Par ailleurs, il a été également rappelé que plusieurs autres conventions ont été signées le 13 Janvier 2020, notamment, la convention de partenariat avec l’Institut de Recherche pour le Cancer, le Conseil National de l’Ordre National des Médecins et la Société Marocaine des Sciences Médicales portant sur l’élaboration des Protocoles thérapeutiques et des Référentiels nationaux des bonnes pratiques en cancérologie, figurant parmi les principaux outils de régulation et de maitrise des dépenses médicalisées dans la cadre de l’AMO. 

On outre et durant l’année 2019, 1600 avis médical ont été émis sur les dossiers de réclamations soumis à l’ANAM pour arbitrage et expertise. De même, 154 médicaments génériques dont la Dénomination Commune Internationale (DCI) est remboursable ont été intégrés au niveau du Guide des Médicaments Remboursables (GMR), pour atteindre un taux de pénétration de 67% des médicaments génériques au niveau du GMR qui comporte, désormais 4470 médicaments remboursables. 

Les membres du Conseil ont procédé également à l’examen du projet de budget triennal de l’ANAM 2020-2022 et du plan d’action de l’Agence ainsi que de son budget pour l’année 2020. Plusieurs projets structurants sont ainsi programmés par l’ANAM durant 2020. Il s’agit notamment de la mise en place d’outils de maitrise médicalisée des dépenses, du parachèvement des travaux relatifs au renouvellement et à la mise en œuvre de nouvelles conventions nationales entre les Organismes Gestionnaires d’une part, et les centres Hospitalo-Universitaires, les hôpitaux relevant de l’Etat, les biologistes privés, les dentistes privés et les pharmaciens d’officines d’autre part. 

L’année 2020 sera consacrée également et plus particulièrement à l’élaboration d’un Schéma directeur du système d’information de l’ANAM ainsi qu’à l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action du parcours coordonné de soins intégrant la prévention. 

Les membres du Conseil d'Administration se sont penchés également sur la problématique du statut fiscal de l'ANAM en réitérant leur souhait unanime qu'une disposition légale soit adoptée dans le cadre de la Loi de Finances 2021 pour l'intégration de l'ANAM dans la liste des établissements exonérés de l'impôt sur les sociétés et de la Taxe sur la valeur ajoutée, et d'accorder un dégrèvement d'office des arriérés enregistrés au titre des exercices de 2016 à 2019 au profit de l'ANAM qui n'exerce aucune activité passible d'imposition et dont les ressources proviennent exclusivement d'un prélèvement ne dépassant pas 0.6% sur les cotisations des assurés de l'AMO qui lui est versé par la CNOPS et la CNSS. Sachant que ni les cotisations à l'AMO ni les organismes gestionnaires ne sont à la base soumis à une quelconque imposition, rendant ainsi l'imposition de l'ANAM entachée par une injustice qu'il faudrait lever.

Lors de cette session, le Conseil a également pris connaissance du bilan des travaux de la commission chargée de la promotion du médicament générique et s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de la commission chargée de l’examen des rapports d’audit des comptes de l’Agence pour les années 2016 et 2017. 

Le conseil a clôturé ses travaux en adoptant les résolutions qui lui sont soumises. Il a également arrêté le plan d’action de l’ANAM pour l’année 2020 ainsi que le budget associé, pour le soumettre au Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration pour visa. La clôture de cette session a été marquée par la lecture de la lettre d’Allégeance et de Fidélité adressée à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le glorifie. 
22/02/2020

Le Maroc a signé une convention de prêt avec la Banque Africaine de Développement (BAD) d’un montant de 204 millions de dollars (soit à peu près 2 milliards de dirhams) étalés sur 4 ans dont le but est d’accompagner un Programme intégré d’Appui à l’Amélioration de la Protection Sociale au Maroc (PAAPS).

Ce programme, dont l’objectif est d’atteindre 80% de couverture sociale au Maroc à compter de 2023, porte sur plusieurs composantes à savoir ; la construction d’un centre hospitalier à Guelmim et d’un hôpital des spécialités à Ouarzazate ainsi qu’une mise à niveau d’une centaine d’unités hospitalières dans le monde rural et de 31 établissements de protection sociale dans 3 régions principales (Béni Mellal-Khénifra, Guelmim-Oued Noun et Darâa-Tafilalet).

Ce programme permettra aussi de renforcer la couverture médicale notamment le Régime d’Assistance Médicale (RAMED) et la couverture médicale des travailleurs non-salariés, le développement des services de santé de qualité.

Le PAAPS permettra également l’amélioration de la prise en charge des personnes à besoins spécifiques par la réhabilitation de 144 établissements de protection sociale, la mise en place du système d’information hospitalier intégré et l’équipement des d’établissements de Soins de Santé Primaires (ESSP) en télémédecine afin de permettre un échange continu de toutes les structures hospitalières à travers les régions.

Le Secrétaire Général du Ministère de la Santé, Dr Abdelilah Boutaleb, a relevé que le Ministère de la Santé réitère son engagement renouvelé en faveur de la coopération pour concrétiser les progrès accélérés, équitables et durables du système de santé et ainsi contribuer efficacement aux Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030. Il a rajouté que le PAAPS répond parfaitement aux priorités du département en matière de l’extension de la couverture médicale de base, et a été planifié selon une approche basée sur l’intégration des efforts de plusieurs départements ministériels s’articulant autour de trois domaines de résultats visant la réduction des disparités territoriales d’accès à la couverture médicale de base, l’amélioration de la gouvernance des principaux programmes d’assistance et de pérennisation du financement de l’assistance sociale.

Il est à noter que cette opération vient consolider la continuité de l’appui de la BAD dans le domaine de la protection sociale avec une série d’opérations initiées depuis 15 années, dont l’objectif est d’élargir la protection sociale, en particulier aux personnes en situation de handicap, aux enfants et aux femmes vulnérables dans les régions les plus éloignées.

11/02/2020

Dans le cadre des activités de la Commission Nationale des Stupéfiants, le Ministre de la Santé, le Professeur Khaled Ait Taleb, en sa qualité de président de cette instance, a présidé une réunion de coordination, ce mardi 11 février 2020 au siège du Ministère de la santé, en présence de tous les membres de la commission, pour étudier les Recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé « OMS » sur le cannabis et les substances apparentées.

Cette réunion s'inscrit dans le cadre de la tenue de la soixante-troisième session ordinaire de la Commission des Stupéfiants des Nations Unies, prévue à Vienne du 02 au 06 mars de l’année en cours et vise à évaluer l’impact de ces substances, si adoptées, sur la politique anti-drogue menée par le Maroc dans le cadre de la Stratégie Nationale de Lutte anti-drogue.

Dans le contexte de ses recommandations, l’OMS souligne la nécessité de la mise en place d'un système plus rationnel de contrôle international du cannabis et des substances associées, afin de prévenir les dommages causés par leur utilisation en tant que drogues, sans entraver leurs utilisations médicales présumées.

Ces recommandations, qui seront soumises au vote des membres de la Commission des Stupéfiants susvisée, dont le Royaume du Maroc fait partie, visent la reclassification du cannabis et des substances apparentées dans les Tableaux de la Convention unique de 1961 sur les Stupéfiants et de la Convention de 1971 sur les Substances Psychotropes, afin de réduire le niveau de contrôle appliqué actuellement à ces drogues et ouvrir la voie à d’éventuels usages thérapeutiques comme le traitement de l'épilepsie ou le soulagement de la douleur en cas d’échec des médicaments classiques.

07/02/2020

Sa Majesté le roi Mohammed VI a lancé, aujourd’hui, le vendredi 7 février 2020,les travaux de construction de l’Hôpital psychiatrique d’Agadir.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme de développement urbain de la ville, dont Sa Majesté a donné le lancement le mardi 4 février 2020.

L’établissement, qui aura une capacité de 120 lits, sera construit sur un terrain de 25 097 m², et comprendra un hôpital de jour, des services de psychiatrie, de pédopsychiatrie, de gériatrie, une unité de médecine légale et une autre d’addictologie ainsi qu’un pôle de consultations externes, un pôle hospitalisation (hommes / femmes et enfants)et un service d’urgence.

03/02/2020

Le Directeur de l’ENSP, Pr Abdelmounim BELALIA ,la Cheffe de Mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) au Maroc, Mme. Ana FONSECA et Son Excellence l’Ambassadeur de la Finlande M. Pekka HYVÖNEN président le lundi 03 février 2020, la cérémonie d’ouverture de la 1ère école d’hiver régionale sur la santé sexuelle et de la reproduction, la santé mentale et le soutien psychosocial aux migrants.

Cette école d’hiver organisée par L’École Nationale de Santé Publique (ENSP) en collaboration avec l’OIM et avec l’appui de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale se déroulera du 03 au 07 février 2020.

Cette école d’hiver au Maroc est une initiative qui vise à reproduire les bonnes pratiques au niveau régional et à renforcer le développement des connaissances en matière de santé sexuelle et reproductive avec un focus sur la santé mentale et le soutien psychosocial des migrants. Elle a aussi pour but de renforcer la coopération dans le domaine sanitaire entre les pays concernés par le phénomène de migration, et de réunir les universitaires, les chercheurs académiques, les travailleurs sociaux et les acteurs nationaux des 5 pays (le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Egypte et le Yémen) impliqués dans le projet ainsi que les experts sur la thématique pour un séminaire d’apprentissage.

La formation sera dispensée par des experts nationaux et internationaux dans le domaine. Elle se base sur une approche participative de partage des connaissances au niveau régional et sur le renforcement des partenariats avec les institutions universitaires et ce, pour la promotion et la protection de la santé des migrants en situation de vulnérabilité au cours du trajet migratoire.

Il est à signaler que cette première école d’hiver s’inscrit dans le cadre du projet régional géré par la Mission OIM Maroc intitulé « Favoriser la santé et la protection des migrants vulnérables transitant par le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Egypte et le Yémen », mis en œuvre avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux. Ce projet vise à contribuer activement au renforcement des capacités des différents acteurs œuvrant pour la promotion de la santé et la protection des migrants dans les cinq pays impliqués.

Programme

programme de la cérémonie de lancement

Portail SEHATI