Imprimer la pageEnvoyer à un ami
06/06/2021

Conformément aux recommandations du Ministère de la Santé et sur la base des données épidémiologiques officielles publiées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il a été procédé à la classification des pays en deux listes :

  • La liste "A" comprend tous les pays ayant des indicateurs positifs en ce qui concerne le contrôle de la situation épidémiologique, en particulier la propagation des variantes du virus.
  • Quant à la liste "B", elle se veut une liste restrictive de l'ensemble des pays non concernés par les mesures d'allègement contenues dans la liste "A", et qui connaissent une propagation des variantes ou l'absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique.​

Les deux listes seront actualisées régulièrement au moins deux fois par mois selon le besoin.

Liste A :

Liste B :

Protocole Sanitaire Pour les Voyages Internationaux : le Protocole ​

fiche sanitaire du passager d'un avion : le lien

fiche sanitaire du passger d'un navir: le lien​



31/05/2021

A l'instar des autres pays, le Maroc célèbre la Journée Mondiale Sans Tabac qui coïncide avec le 31 mai. Cette année, le thème identifié est « S'engager à arrêter de fumer pendant la Covid-19 », en totale synergie avec la large campagne mondiale lancée par l'Organisation Mondiale de la Santé depuis le 8 décembre 2020.

A cette occasion, le Ministère de la Santé lance, du 31 mai au 30 juin 2021, une campagne nationale, dans le but de sensibiliser la population sur les dangers du tabagisme et les avantages du sevrage tabagique, en particulier pendant la pandémie de la Covid-19.

Dans ce cadre également, le département de la Santé fait de toutes ses structures de soins et ses structures administratives, des espaces sans tabac, et ce en vue de renforcer la lutte contre ce fléau.

Il convient de noter, que l'arrêt du tabac est très bénéfique pour la santé même après l'apparition de pathologies qui lui sont liées. Ce bénéfice est d'autant plus grand que l'arrêt est plus précoce.

En effet, le tabagisme constitue un véritable problème de santé publique, c'est la principale cause de décès et de maladies évitables. La prévalence du tabagisme au Maroc est de 13.4% chez les adultes âgés de plus de 18 ans, dont 26.9% des hommes et 0,4% des femmes [STEPS 2018], la prévalence du tabagisme chez les élèves âgés de 13 à 15 ans est de 6% [GYTS 2016] et environ 35.6% de la population est exposée au tabagisme passif dans les lieux publics et professionnels.

Dans le monde, la consommation du tabac tue environ 8 millions de personnes par an dont environ 1,2 millions sont des individus exposés au tabagisme passif.​


https://www.sante.gov.ma/PublishingImages/2021/Carte%20Voeux%208%20Mars%202021-01.png?csf=1&e=ThWo50
08/03/2021
Journée Mondiale de la Femme​
25/01/2021

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste et la Haute sollicitude et la bienveillance humaine dont le Souverain ne cesse d'entourer l'ensemble des composantes du peuple marocain depuis l'apparition des premiers cas du coronavirus au Maroc, afin de protéger la santé et la sécurité des citoyens, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a donné Ses Hautes Instructions pour lancer une campagne nationale de vaccination massive, dans le but d'atteindre une immunité collective qui permettra de réduire le nombre des contaminations et de décès dus à cette épidémie.

En application des Hautes Orientations Royales, le Royaume du Maroc a acquis une dotation en vaccins au profit de 33 millions d'habitants (66 millions de doses du vaccin Covid-19). Il a reçu aujourd'hui, le vendredi 22 janvier 2021, les premiers lots du vaccin britanique « Astra-Zeneca » fabriqué à la République de l'Inde, et recevra les premiers lots du vaccin « Sinopharm », le mercredi 27 janvier 2021 de la République Populaire de Chine.

A cet effet, la campagne nationale de vaccination sera lancée officiellement, et de manière progressive au cours de la semaine prochaine. Cette campagne prévoit de couvrir des catégories cibles, en commençant par les personnes les plus exposées à la maladie Covid-19 et à ses complications, à savoir: les Professionnels de Santé âgés de 40 ans et plus, le Personnel des Autorités Publiques et des Forces Armées Royales ainsi que la Personnel de l'Education Nationale à partir de l'âge de 45 ans, en plus des personnes âgées de 75 ans et plus. Cette opération comprendra également, dans une première phase, les zones présentant des taux élevés de cas de contamination de la Covid-19.

Ainsi, les citoyennes et citoyens et les étrangers résidant au Maroc, cibles de la campagne, peuvent s'assurer ou recevoir leur rendez-vous et leur site de vaccination à partir du portail web www.liqahcorona.ma , ou en envoyant un SMS au numéro gratuit « 1717 » et ce, à partir du dimanche 24 janvier 2021, à midi.

Il est à noter que les deux vaccins précités, qui ont été choisis par le Royaume, ont été fabriqués conformément aux Normes Internationales, en affirmant leur efficacité et leur sécurité.

Par ailleurs, le Ministère de la Santé souligne la nécessité de poursuivre et maintenir le respect des mesures de prévention dont le port du masque, le respect de la distanciation physique et les règles d'hygiène générale, tout au long de l'opération nationale de vaccination.

En outre, le Ministère de la Santé fournira toutes les informations relatives à la campagne nationale de vaccination, à travers des supports audiovisuels, radiophoniques et électroniques qui seront diffusés dans les chaînes nationales Tv et radios et sur les réseaux sociaux du ministère ainsi que sur le portail web www.liqahcorona.ma .

 


www.sante.gov.ma
04/12/2020

Suite à l'évolution épidémiologique que connaissent certaines provinces du sud, et dans le cadre de mesures anticipatives pour faire face à la pandémie de la Covid-19, le Ministère de la Santé a mobilisé un appui logistique important au profit des hôpitaux des régions de Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Ed-Dahab et Guelmim-Oued Noon, en vue de renforcer la capacité litière de réanimation dans ces régions et assurer le traitement et l'hospitalisation des cas Covid-19.

Ainsi, Monsieur le. Wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra et Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de la Santé ont supervisé, vendredi 04 décembre 2020, l'activité la livraison de plusieurs équipements biomédicaux et logistiques modernes et hautement qualifiés dont les lits de réanimation, les respirateurs artificiels et un générateur d'oxygène, ainsi que des kits pour les tests antigéniques de dépistage rapide du coronavirus. Ceci améliorera davantage le niveau de prise en charge des patients Covid-19 dans les trois régions.

Durant la cérémonie de remise de ces équipements, à laquelle ont assisté des responsables locaux, provinciaux et régionaux, le Secrétaire Général du Ministère, Dr. Abdelilah BOUTALEB, a confirmé que les provinces du sud du Royaume avaient récemment connu une augmentation du nombre de cas de la Covid-19 dont les cas critiques et que le Ministère de la Santé a mobilisé tous ces équipements, dans le cadre de l'accompagnement et de l'appui centraux, afin d'améliorer les conditions de prise en charge des malades Covid-19 et soutenir les efforts louables du personnel médical, infirmier et technique, pour assurer leur mission humanitaire et noble surtout dans les circonstances de cette pandémie.

Il est à rappeler que le Ministère de la Santé réitère son appel à tous les citoyens, femmes et hommes, à maintenir le respect des mesures barrières, notamment le port de masque de manière appropriée, la distanciation physique et le lavage  des mains avec de l'eau et du savon ou l'utilisation du  gel hydroalcoolique plusieurs fois par jour, afin de réduire le nombre des cas d'infection et  faire face à la hausse du nombre de cas d'infection, surtout les cas critiques et graves, à l'horizon de l'engagement collectif dans l'opération nationale de vaccination contre le coronavirus.​


06/11/2020

​بمناسبة تخليد الشعب المغربي للذكرى الخامسة والأربعين للمسيرة الخضراء، يتشرف وزير الصحة خالد أيت طالب، ونيابة عن كل مكونات القطاع، بتقديم أصدق عبارات التهاني لصاحب الجلالة الملك محمد السادس نصره الله ولكافة أفراد الشعب المغربي

/PublishingImages/2020/11/grippe2-d.jpg
02/11/2020

Ce Lundi 02 Novembre 2020, le Ministère de la Santé lance la campagne nationale de prévention contre la grippe qui se poursuivra selon l’évolution de la situation épidémiologique.

Cette campagne, qui a pour slogan «Certains sont plus fragiles face à la grippe…Vaccinons-nous !.... Protégeons-nous et nos proches !» , cible les personnes à risque de complications graves voire de décès liés à la grippe. Il s’agit des femmes enceintes, des personnes souffrant d’affections chroniques (comme l’insuffisance rénale chronique, le diabète, les maladies cardiaques et affections pulmonaires chroniques…), des sujets âgés de 65 ans et plus ainsi que les enfants de moins de 5 ans.

Cette vaccination est aussi fortement recommandée chez les professionnels de santé car elle permet, en plus de la protection individuelle de ces derniers et de leur entourage familial et professionnel, la prévention de la transmission de la maladie aux patients admis dans les structures de soins.

Pour cette année, le vaccin grippal disponible est un vaccin quadrivalent (tétravalent). La composition du vaccin est adaptée annuellement, suivant la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Par ailleurs, dans le contexte sanitaire inédit que connaissent plusieurs pays du monde, dont le Maroc, où la co-circulation du virus grippal et du virus SARS-COV2 n’est pas exclue, le Ministère de la Santé souligne l’importance majeure d’une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque, et rappelle que le respect rigoureux des mesures barrières, d’hygiène et de distanciation physique permettent de prévenir à la fois la COVID-19 et la grippe.

Affiche

Dépliant

Spot Tv

Spot Tv (Amazighia)

10/10/2020

​Samedi 10 octobre, deux conventions de partenariat visant à promouvoir des normes de la santé et la sécurité au travail ont été signées à Rabat. Le Maroc vise, à travers la signature de ces deux nouvelles conventions, à atteindre une couverture sanitaire universelle d’ici 2022 et à promouvoir de bonnes normes et pratiques en matière de santé et de sécurité au travail.


La première convention, signée entre le ministère de la Santé, le Groupement interprofessionnel de développement et de sécurité (GIPSI) et la Fédération nationale de la santé (FNS), a pour objectif d'assurer la protection sanitaire au travail ainsi que le renforcement du dialogue interprofessionnel et du partenariat public-privé pour l'atteinte de la couverture de santé universelle
La seconde convention, signée entre l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) et la FNS, sous l’égide du ministère de la santé, a pour objectif d’atteindre la couverture de santé universelle à l’horizon 2022. Elle vise également à permettre la mise en œuvre des programmes de prévention et de l’organisation de l’offre de soins. Et ce, en faveur d’une régulation optimale des régimes de l’assurance maladie obligatoire de base.

/PublishingImages/2020/11/tetouane-d.jpg
05/10/2020
Le Ministre de la Santé, Pr. Khalid Ait Taleb a inauguré le samedi 03 octobre 2020, le service d'urgence du centre de santé provincial Saniat Rmel à Tétouan. Un projet qui s'inscrit dans le cadre du plan stratégique du Ministère de la Santé, d'un budget de 673.752 Dhs afin d'accélérer la mise à niveau des urgences à l'horizon de l'amélioration de la prise en charge des urgences médicales pré-hospitalières dans la province de tétouan.
03/09/2020

01/06/2020

Dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation du nouveau Coronavirus responsable de la maladie « COVID-19 » au Maroc, le Ministère de la Santé lance l’application mobile de notification d’exposition à ce virus, dénommée «Wiqaytna ».

Cette solution mobile est lancée dans le cadre d’une campagne nationale de sensibilisation, sous le thème « Restons vigilants, protégeons-nous mutuellement », dont l’objectif est d’inciter les citoyens à continuer à adopter les mesures de prévention limitant la propagation de ce virus, à savoir le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon ou une solution hydro-alcoolique, le port du masque et la distanciation physique, et auxquelles s’ajoute l’utilisation de l’application « Wiqaytna », disponible à partir du 1er juin 2020 pour téléchargement sur Google Play, App store, et sur www.wiqaytna.ma .

L’application s’inscrit dans le cadre du renforcement du dispositif existant de prise en charge des cas contacts, mis en place par le Ministère de la Santé qui a démontré son efficacité, et qui reste le dispositif de base.

« Wiqaytna », basée sur la technologie Bluetooth et dont l’utilisation est volontaire, notifie ses utilisateurs en cas de proximité physique prolongée avec un autre utilisateur qui s’avère positif au Coronavirus dans les 21 derniers jours qui suivent le contact. Suite à cette notification, les équipes du Ministère de la Santé procèdent à une évaluation du risque d’exposition, et entrent en contact avec le cas notifié le cas échéant.

Il est à noter que cette application est réalisée conjointement par le Ministère de la Santé et le Ministère de l’Intérieur en collaboration avec l’Agence du Développement du Digital (ADD), l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunication (ANRT), et avec la contribution gracieuse, bénévole et volontaire d’entreprises marocaines expertes dans leurs domaines. Elle est autorisée par la Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel (CNDP) et disponible en open source.

Dans ce sens, le Ministère de la Santé incite les citoyens à inscrire les quatre mesures de prévention dans leurs habitudes quotidiennes, et appelle l’ensemble des acteurs associatifs, le secteur privé, les médias et l’ensemble des citoyens à contribuer massivement à cette campagne de sensibilisation.

Pour plus d’informations sur l’application, consulter le site www.wiqaytna.ma

Lien vers les supports de communication : https://bit.ly/2TGKtIb

Lien de la vidéo youtube : https://www.youtube.com/watch?v=3bPYxZysOFo&feature=youtu.be

24/05/2020



Le Ministère de la Santé vous souhaite Eid Mubarak

24/04/2020



Le Ministère de la Santé vous souhaite Ramadan Mubarak Karim

13/04/2020



Pour assurer la continuité de ses services pendant la période de confinement, L'INSTITUT NATIONAL D'ONCOLOGIE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH met le numéro suivant: 0537712455/68 à la disposition de ses patients, pour toute demande de renseignement et d’information concernant leur état de santé. Du lundi au vendredi De 09 hà 15 h

30/03/2020



Dans le cadre de renforcement de sa stratégie de communication digitale interne, le Ministère de la santé lance une application informatique interactive « Santé Connect » dédié aux professionnels de santé.

Cette nouvelle application disponible sur Android et IOS, vise à créer une nouvelle dynamique de communication strictement canalisée avec les professionnels de santé, en vue de leurs permettre un accès en temps réel à l'actualité et la formation médicale.

Ce nouveau canal va permettre aussi de mobiliser rapidement la famille de la santé, autour des défis émergents.

Cette application renferme tous les contenus numériques officiels, du Ministère de la Santé, en rapport avec Covid-19, en plus d’un contenu formatif pour le personnel de santé sur l’habillage et déshabillage des équipements de protection individuelle.

Comment télécharger l’application sante connect?

Vidéo démonstrative de l’application sante connect

03/03/2020
27/02/2020



SARS-CoV-2



24/02/2020

Le Ministère de la Santé et le Fonds des Nations unies pour la population FNUAP ont signé un plan de travail annuel visant à soutenir les programmes nationaux de santé reproductive et à appuyer la mise en œuvre des orientations stratégiques du plan "santé 2025."

24/02/2020



Le Ministre de la Santé, le professeur Khaled Ait Taleb, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Union africaine et de la Commission économique de l'Afrique, M. Mohamed Arouchi, et le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au Ministère de la Santé, Dr. Mohammed Youbi, ont participé le samedi 22 février 2020 à Addis-Abeba, à la réunion ministérielle d'urgence de l'Union africaine relative à l'épidémie liée au nouveau Coronavirus.

Lors de cette rencontre, le Ministre de la Santé a insisté que cette urgence de santé publique de portée international nécessite les efforts concertés des pays du continent africain tout en augmentant l'efficacité des mesures prises, soulignant que le dispositif mis en place par le Maroc en élevant le niveau de vigilance du Centre national des opérations d'urgence de santé publique relevant du Ministère de la Santé , du niveau vert à l'orange, et l'activation de la section centrale pour coordonner les mesures du secteur de la santé avec celles des autres départements concernés, notamment le Ministère de l’Intérieur, la gendarmerie royale, la santé militaire et autres départements.

Il a ainsi indiqué que le Maroc est resté fidèle aux recommandations sanitaires internationales, et n'a imposé aucune restriction aux voyages ou à la circulation des marchandises avec les pays touchés.

Compte tenu de la récurrence des crises sanitaires de portée internationale, le Maroc dispose d'un plan national de sécurité sanitaire, d'un centre national et de 12 centres régionaux pour les opérations d'urgence de santé publique, et d'équipes nationales et régionales d’intervention rapide et de réponse immédiate.

24/02/2020

L’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM) a tenu, le Mercredi 19 Février 2020 la vingt deuxième session de son Conseil d’Administration relatif à l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), sous la présidence du Professeur Khalid Aït Taleb, Ministre de la Santé. 

S’exprimant à l’ouverture de cette séance, le Ministre de la Santé, Président du Conseil a rappelé l’engagement du Royaume à atteindre la Couverture-Santé Universelle, et ce, conformément aux hautes orientations royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, appelant à la nécessité d’enclencher une dynamique nouvelle en matière de sécurité sociale, particulièrement dans le domaine de la Couverture-Santé. Le but étant de veiller à ce que l’ensemble de la population ait accès aux services de santé dont elle a besoin et à ce que ces services soit accessibles, et de qualité suffisante pour être efficaces.

Par ailleurs, le président du Conseil s’est félicité du lancement de la nouvelle stratégie de l’Agence 2020-2024, qui s’inscrit dans le sillage des Hautes Orientations Royales appelant à garantir l’accès équitable aux soins de santé et l’engagement gouvernemental d’atteindre 90% de taux de couverture d’ici 2025, ainsi que les responsabilités de l'Agence en matière de régulation, de développement de mécanismes de suivi et de vigilance, d’appui technique et de mise en place de moyens fluides, simplifiés et sécurisés d'échange et de coordination avec les parties prenantes.

Dans ce sens, le président du Conseil, a insisté sur l’importance de renforcer le dispositif de régulation et veiller à son application et son évaluation, afin d’assurer la pérennité des régimes, à travers notamment le renforcement du processus de renouvellement des conventions nationales, l’élaboration et la diffusion des protocoles thérapeutiques, la promotion du médicament générique, l’élargissement de la listes des médicaments remboursables, la mise en place d’un suivi médical coordonné…

Lors de son intervention devant les membres du Conseil d’Administration, le Directeur Général de l’ANAM, Dr Khalid Lahlou a présenté la nouvelle stratégie de l’Agence, qui reflète la volonté gouvernementale de repositionner l’ANAM et de renforcer son rôle de haute autorité de régulation, de contrôle et d’encadrement du système de couverture santé au Maroc et acteur principal assurant la bonne gestion régulière de celui-ci et son adéquation à toutes les préoccupations résultant des besoins actuels et futurs.

Il a également exposé devant les membres du Conseil les chiffres phares du rapport annuel global de l’AMO au titre de l’exercice 2018 qui fait état d’une population couverte de l’ordre de 10,1 millions de bénéficiaires. A fin 2018, les ressources de l’AMO ont été estimées à 12,37 Milliards de MAD de cotisations et contributions et les dépenses de l’AMO à 8,9 Milliards de MAD dont 31,5 % sont destinées aux médicaments. Il est à souligner que 3,2% de la population couverte est atteinte d’ALD, et elle consomme 51.5% des dépenses.

A fin 2018, les deux régimes ont enregistré un excédent d’exploitation cumulé qui a atteint 36.07 Milliards de Dirhams, soit 29.05 Milliards de Dirhams à la Caisse Nationales de Sécurité Sociale (CNSS) contre 7.02 Milliards de Dirhams à la Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS). L’évolution annuelle moyenne de la population couverte par l’AMO est de 4,6 % pour la période 2013 -2018. Durant la même période, les recettes de l’AMO ont enregistré une augmentation annuelle moyenne de 7.5% contre 10.5% pour les dépenses de l’AMO. 

Cependant, le restant à charge supporté par les assurés l’AMO, n’a cessé d’augmenter pour atteindre 34.5% pour les deux régimes à fin 2018, il a ainsi, augmenté de deux points depuis 2013. A noter que ce taux peut atteindre les 45% pour certaines affections de longue durée (ALD). Ce reste à charge élevé s’explique principalement par l’évolution technologique, la cherté des médicaments innovants ainsi qu’au non-respect d"une tarification nationale de référence non révisée depuis 2006 par les prestataires de soins et le recours à des prestations non remboursables par l’assurance maladie. 

Par ailleurs, les membres du Conseil ont pris connaissance des réalisations de l’Agence au titre de l’année 2019, principalement l’élaboration de la nouvelle stratégie de l’ANAM 2020-2024, ainsi que l’état d’avancement du processus de renouvellement des conventions nationales entamé depuis 2009, et couronné par la signature le 13 janvier 2020 de trois nouvelles conventions nationales entre la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, et les Prestataires et Etablissements de Santé du secteur privé. 

En effet, il est important de noter que le renouvellement de ces conventions nationales ne revêt pas uniquement un caractère tarifaire, mais représente aussi l’expression des nouvelles mesures qui permettront : la réduction du restant à charge des assurés, la simplification et la normalisation des procédures et la transparence dans la facturation des prestations. S’y ajoute l’instauration d’un climat de confiance et de dialogue entre les différentes parties, le respect des clauses conventionnelles avec la mise en place des modalités de contrôle et de suivi, et l’atteinte des objectifs relatifs à la maitrise médicalisée des dépenses (efficience thérapeutique, promotion du médicament générique, promotion de la prévention…)

Par ailleurs, il a été également rappelé que plusieurs autres conventions ont été signées le 13 Janvier 2020, notamment, la convention de partenariat avec l’Institut de Recherche pour le Cancer, le Conseil National de l’Ordre National des Médecins et la Société Marocaine des Sciences Médicales portant sur l’élaboration des Protocoles thérapeutiques et des Référentiels nationaux des bonnes pratiques en cancérologie, figurant parmi les principaux outils de régulation et de maitrise des dépenses médicalisées dans la cadre de l’AMO. 

On outre et durant l’année 2019, 1600 avis médical ont été émis sur les dossiers de réclamations soumis à l’ANAM pour arbitrage et expertise. De même, 154 médicaments génériques dont la Dénomination Commune Internationale (DCI) est remboursable ont été intégrés au niveau du Guide des Médicaments Remboursables (GMR), pour atteindre un taux de pénétration de 67% des médicaments génériques au niveau du GMR qui comporte, désormais 4470 médicaments remboursables. 

Les membres du Conseil ont procédé également à l’examen du projet de budget triennal de l’ANAM 2020-2022 et du plan d’action de l’Agence ainsi que de son budget pour l’année 2020. Plusieurs projets structurants sont ainsi programmés par l’ANAM durant 2020. Il s’agit notamment de la mise en place d’outils de maitrise médicalisée des dépenses, du parachèvement des travaux relatifs au renouvellement et à la mise en œuvre de nouvelles conventions nationales entre les Organismes Gestionnaires d’une part, et les centres Hospitalo-Universitaires, les hôpitaux relevant de l’Etat, les biologistes privés, les dentistes privés et les pharmaciens d’officines d’autre part. 

L’année 2020 sera consacrée également et plus particulièrement à l’élaboration d’un Schéma directeur du système d’information de l’ANAM ainsi qu’à l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action du parcours coordonné de soins intégrant la prévention. 

Les membres du Conseil d'Administration se sont penchés également sur la problématique du statut fiscal de l'ANAM en réitérant leur souhait unanime qu'une disposition légale soit adoptée dans le cadre de la Loi de Finances 2021 pour l'intégration de l'ANAM dans la liste des établissements exonérés de l'impôt sur les sociétés et de la Taxe sur la valeur ajoutée, et d'accorder un dégrèvement d'office des arriérés enregistrés au titre des exercices de 2016 à 2019 au profit de l'ANAM qui n'exerce aucune activité passible d'imposition et dont les ressources proviennent exclusivement d'un prélèvement ne dépassant pas 0.6% sur les cotisations des assurés de l'AMO qui lui est versé par la CNOPS et la CNSS. Sachant que ni les cotisations à l'AMO ni les organismes gestionnaires ne sont à la base soumis à une quelconque imposition, rendant ainsi l'imposition de l'ANAM entachée par une injustice qu'il faudrait lever.

Lors de cette session, le Conseil a également pris connaissance du bilan des travaux de la commission chargée de la promotion du médicament générique et s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de la commission chargée de l’examen des rapports d’audit des comptes de l’Agence pour les années 2016 et 2017. 

Le conseil a clôturé ses travaux en adoptant les résolutions qui lui sont soumises. Il a également arrêté le plan d’action de l’ANAM pour l’année 2020 ainsi que le budget associé, pour le soumettre au Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration pour visa. La clôture de cette session a été marquée par la lecture de la lettre d’Allégeance et de Fidélité adressée à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le glorifie. 
22/02/2020

Le Maroc a signé une convention de prêt avec la Banque Africaine de Développement (BAD) d’un montant de 204 millions de dollars (soit à peu près 2 milliards de dirhams) étalés sur 4 ans dont le but est d’accompagner un Programme intégré d’Appui à l’Amélioration de la Protection Sociale au Maroc (PAAPS).

Ce programme, dont l’objectif est d’atteindre 80% de couverture sociale au Maroc à compter de 2023, porte sur plusieurs composantes à savoir ; la construction d’un centre hospitalier à Guelmim et d’un hôpital des spécialités à Ouarzazate ainsi qu’une mise à niveau d’une centaine d’unités hospitalières dans le monde rural et de 31 établissements de protection sociale dans 3 régions principales (Béni Mellal-Khénifra, Guelmim-Oued Noun et Darâa-Tafilalet).

Ce programme permettra aussi de renforcer la couverture médicale notamment le Régime d’Assistance Médicale (RAMED) et la couverture médicale des travailleurs non-salariés, le développement des services de santé de qualité.

Le PAAPS permettra également l’amélioration de la prise en charge des personnes à besoins spécifiques par la réhabilitation de 144 établissements de protection sociale, la mise en place du système d’information hospitalier intégré et l’équipement des d’établissements de Soins de Santé Primaires (ESSP) en télémédecine afin de permettre un échange continu de toutes les structures hospitalières à travers les régions.

Le Secrétaire Général du Ministère de la Santé, Dr Abdelilah Boutaleb, a relevé que le Ministère de la Santé réitère son engagement renouvelé en faveur de la coopération pour concrétiser les progrès accélérés, équitables et durables du système de santé et ainsi contribuer efficacement aux Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030. Il a rajouté que le PAAPS répond parfaitement aux priorités du département en matière de l’extension de la couverture médicale de base, et a été planifié selon une approche basée sur l’intégration des efforts de plusieurs départements ministériels s’articulant autour de trois domaines de résultats visant la réduction des disparités territoriales d’accès à la couverture médicale de base, l’amélioration de la gouvernance des principaux programmes d’assistance et de pérennisation du financement de l’assistance sociale.

Il est à noter que cette opération vient consolider la continuité de l’appui de la BAD dans le domaine de la protection sociale avec une série d’opérations initiées depuis 15 années, dont l’objectif est d’élargir la protection sociale, en particulier aux personnes en situation de handicap, aux enfants et aux femmes vulnérables dans les régions les plus éloignées.

11/02/2020

Dans le cadre des activités de la Commission Nationale des Stupéfiants, le Ministre de la Santé, le Professeur Khaled Ait Taleb, en sa qualité de président de cette instance, a présidé une réunion de coordination, ce mardi 11 février 2020 au siège du Ministère de la santé, en présence de tous les membres de la commission, pour étudier les Recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé « OMS » sur le cannabis et les substances apparentées.

Cette réunion s'inscrit dans le cadre de la tenue de la soixante-troisième session ordinaire de la Commission des Stupéfiants des Nations Unies, prévue à Vienne du 02 au 06 mars de l’année en cours et vise à évaluer l’impact de ces substances, si adoptées, sur la politique anti-drogue menée par le Maroc dans le cadre de la Stratégie Nationale de Lutte anti-drogue.

Dans le contexte de ses recommandations, l’OMS souligne la nécessité de la mise en place d'un système plus rationnel de contrôle international du cannabis et des substances associées, afin de prévenir les dommages causés par leur utilisation en tant que drogues, sans entraver leurs utilisations médicales présumées.

Ces recommandations, qui seront soumises au vote des membres de la Commission des Stupéfiants susvisée, dont le Royaume du Maroc fait partie, visent la reclassification du cannabis et des substances apparentées dans les Tableaux de la Convention unique de 1961 sur les Stupéfiants et de la Convention de 1971 sur les Substances Psychotropes, afin de réduire le niveau de contrôle appliqué actuellement à ces drogues et ouvrir la voie à d’éventuels usages thérapeutiques comme le traitement de l'épilepsie ou le soulagement de la douleur en cas d’échec des médicaments classiques.

07/02/2020

Sa Majesté le roi Mohammed VI a lancé, aujourd’hui, le vendredi 7 février 2020,les travaux de construction de l’Hôpital psychiatrique d’Agadir.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme de développement urbain de la ville, dont Sa Majesté a donné le lancement le mardi 4 février 2020.

L’établissement, qui aura une capacité de 120 lits, sera construit sur un terrain de 25 097 m², et comprendra un hôpital de jour, des services de psychiatrie, de pédopsychiatrie, de gériatrie, une unité de médecine légale et une autre d’addictologie ainsi qu’un pôle de consultations externes, un pôle hospitalisation (hommes / femmes et enfants)et un service d’urgence.

03/02/2020

Le Directeur de l’ENSP, Pr Abdelmounim BELALIA ,la Cheffe de Mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) au Maroc, Mme. Ana FONSECA et Son Excellence l’Ambassadeur de la Finlande M. Pekka HYVÖNEN président le lundi 03 février 2020, la cérémonie d’ouverture de la 1ère école d’hiver régionale sur la santé sexuelle et de la reproduction, la santé mentale et le soutien psychosocial aux migrants.

Cette école d’hiver organisée par L’École Nationale de Santé Publique (ENSP) en collaboration avec l’OIM et avec l’appui de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale se déroulera du 03 au 07 février 2020.

Cette école d’hiver au Maroc est une initiative qui vise à reproduire les bonnes pratiques au niveau régional et à renforcer le développement des connaissances en matière de santé sexuelle et reproductive avec un focus sur la santé mentale et le soutien psychosocial des migrants. Elle a aussi pour but de renforcer la coopération dans le domaine sanitaire entre les pays concernés par le phénomène de migration, et de réunir les universitaires, les chercheurs académiques, les travailleurs sociaux et les acteurs nationaux des 5 pays (le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Egypte et le Yémen) impliqués dans le projet ainsi que les experts sur la thématique pour un séminaire d’apprentissage.

La formation sera dispensée par des experts nationaux et internationaux dans le domaine. Elle se base sur une approche participative de partage des connaissances au niveau régional et sur le renforcement des partenariats avec les institutions universitaires et ce, pour la promotion et la protection de la santé des migrants en situation de vulnérabilité au cours du trajet migratoire.

Il est à signaler que cette première école d’hiver s’inscrit dans le cadre du projet régional géré par la Mission OIM Maroc intitulé « Favoriser la santé et la protection des migrants vulnérables transitant par le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Egypte et le Yémen », mis en œuvre avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux. Ce projet vise à contribuer activement au renforcement des capacités des différents acteurs œuvrant pour la promotion de la santé et la protection des migrants dans les cinq pays impliqués.

Programme

programme de la cérémonie de lancement

Portail SEHATI