23/03/2015

La Journée Mondiale de Lutte contre la Tuberculose :

Le Maroc et la communauté internationale célèbrent le 24 mars 2015 la Journée Mondiale de Lutte contre la Tuberculose, sous le thème «Contre la tuberculose, passons à la vitesse supérieure».

A l’occasion de cette journée, le Ministère de la Santé lance la deuxième campagne nationale de dépistage de la tuberculose, en partenariat avec les départements gouvernementaux concernés et la société civile et avec l’appui du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

L’objectif de cette campagne est de renforcer le dépistage de la tuberculose chez les groupes de populations à haut risque, au niveau des provinces et des préfectures les plus touchées de six (06) régions : Fès-Boulemane, Grand Casablanca, Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Gharb-Chrarda-Béni Hssen, Tanger-Tétouan et Souss-Massa-Draa.

Cette deuxième campagne s’étalera du 24 mars au 24 avril 2015. Elle entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan national d’accélération de la réduction de l’incidence de la tuberculose 2013-2016, qui vise comme objectif d’augmenter le taux de détection des cas de tuberculose, de 85% actuellement à plus de 95% d’ici 2016, soit plus de 4800 cas à détecter chaque année, à raison de 400 cas/mois sur toutes les provinces et régions.

Pour atteindre ces objectifs, le Ministère de la Santé a inscrit la lutte antituberculeuse comme priorité dans son plan stratégique sectoriel 2012-2016 ; cela s’est traduit par l’augmentation significative du budget alloué au programme, qui est passé de 20 millions de DH en 2011 à 56 millions de DH en 2014.

Sur le plan international, l’organisation Mondiale de la Santé recense plus de 9 millions de personnes ayant contracté la tuberculose en 2013, dont 1,5 millions en sont mortes.

Sur le plan national, le Ministère de la Santé a enregistré 27.745 nouveaux cas de tuberculose en 2014. Tous les cas bénéficient d’une prise en charge thérapeutique gratuite dans les établissements de santé, de 06 mois minimum, dont certains nécessitent des traitements de plus de 18 mois, d’un coût de 34.000 DH par malade atteint de tuberculose multi-résistante.

Cette maladie affecte, dans une plus grande proportion les adultes jeunes vivant dans le milieu urbain, notamment dans les quartiers défavorisés et à forte densité de population.

Le Programme National de Lutte Antituberculeuse (PNLAT) conduit par le Ministère de la Santé, dont les performances ont été reconnues par l’OMS, a permis un recul de l’incidence depuis 1996. Le taux de détection des cas est maintenu, à ce jour, à plus de 85% et le taux de succès thérapeutique atteint 90%. Ces résultats ont été possibles grâce aux efforts combinés du Ministère de la Santé et de ses partenaires, notamment le Fonds Mondial de Lutte contre le SIDA, le Paludisme et la Tuberculose ainsi que les associations de la société civile qui réalisent un travail de proximité en matière de sensibilisation des malades tuberculeux et de relance des personnes malades ayant abandonné leurs traitements.

Malgré ces tendances positives, la lutte contre la tuberculose reste en deçà des aspirations, tant les déterminants de la maladie sont multiples et se rapportent essentiellement aux conditions socio-économiques défavorables.

L’infrastructure spécialement dédiée à la lutte antituberculeuse est constituée de 62 Centres de Diagnostic et de traitement de la tuberculose et des maladies respiratoires (CDTMR) répartis sur l’ensemble des provinces, 72 Centres de santé intégrés et 2 services de traitement spécialisé de la tuberculose multi résistante au niveau des CHU de Rabat et de Casablanca.

Il est à rappeler que la première campagne de dépistage de la tuberculose menée en 2014, avait permis de faire bénéficier, de consultations médicales, plus de 41 000 personnes, d’identifier 3246 cas suspects de tuberculose et de diagnostiquer prés de 300 cas de tuberculose.

==>Dépliant : Situation épidémiologique de la lutte contre la tuberculose



  

Portrait

Ministre de la Santé

Pr. Khalid AIT TALEB


Annonces

Communiqués